Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Lutte contre la polio au Mali : La Fondation Rotary met 1, 3 milliards de FCFA à disposition

samedi 24 octobre 2020

Pour l’éradication de poliomyélite au Mali, la Fondation Rotary donne un chèque de 490 millions de FCFA à l’OMS et un autre de 810 millions de FCFA à l’UNICEF. La remise a été faite le 24 octobre 2020, lors de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la polio.

Les Rotary clubs du Mali ont commémoré avec manière la journée du 24 octobre, dédiée à la lutte contre la poliomyélite dans le monde. Après une marche matinale de 4 kilomètres dans la zone ACI, les membres des Rotary clubs du Mali, se sont donnés rendez-vous à la Place du Rotary, en face de la clinique Pasteur, pour célébrer les résultats historiques obtenus pour finir avec la poliomyélite. Mais, ce fut une belle opportunité pour les différents intervenants de rappeler la nécessité de soutenir les efforts pour bouter la polio définitivement de la planète terre.

Et, pour financer l’opérationnalisation de la lutte au Mali, la Fondation Rotary a remis deux chèques à l’UNICEF (810 millions de FCFA ) et à l’OMS ( 490 millions de FCFA ). C’était en présence de El Hadj Sidi Konaké, Présidence du Comité de pilotage des JNV et de Mme Fanta Siby Keita, ministre de la santé et du développement social.

Dr Mamadou Touré, Past Gouverneur, a rappelé qu’en tant que partenaire clé de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio (IMEP), le Rotary se concentre sur le plaidoyer, les collectes de fonds, la mobilisation des bénévoles et la sensibilisation du public. « Nos membres ont donné plus de 2,1 milliards de dollars et d’innombrables heures de bénévolat pour protéger 2,5 milliards d’enfants dans 122 pays de cette maladie paralysante », a-t-il déclaré. Avant d’annoncer que « les efforts de sensibilisation du Rotary ont aussi joué un rôle essentiel dans la décision de gouvernements de verser plus de 10 milliards de dollars en faveur des efforts d’éradication ».

Il a aussi rappelé que lorsque le Rotary et ses partenaires ont formé l’IMEP en 1988, on comptait plus de 350 000 cas annuels dans 125 pays. « Aujourd’hui, nous avons réduit le nombre de cas de 99,9 pour cent et seuls deux pays continuent de signaler des cas de poliovirus sauvage, l’Afghanistan et le Pakistan », a-t-il indiqué. Selon lui, c’est grâce aux efforts du Rotary et de ses partenaires, près de 19 millions de personnes peuvent aujourd’hui marcher au lieu de souffrir de paralysie, et plus de 1,5 million de décès ont été évités. Et, sur la base d’un résultat aussi éloquent, il dira que le Rotary et ses partenaires ont fait d’énormes progrès contre la polio, mais éliminer les cas restants va nécessiter davantage de progrès et de persévérance.

Qu’à cela ne tienne, il a rappelé que le Rotary s’est engagé à collecter 50 millions de dollars par an pour l’éradication de la polio.

Le 25 août 2020 a eu lieu la certification de l’éradication du poliovirus sauvage dans la région africaine

« Le poliovirus sauvage de type 2 a été éradiqué en 1999 et le poliovirus sauvage de type 3 a été déclaré éradiquer le 17 octobre 2020 », a déclaré Jean Pierre Baptiste, représentant résident de l’OMS au Mali. Avant d’ajouter que le monde vient de célébrer la déclaration de la certification de l’éradication du poliovirus sauvage dans la région africaine le mardi 25 août 2020.

Cependant, il dira qu’à la date du 21 octobre 2020, le monde a enregistré 132 cas de poliovirus sauvage dans 2 pays, le Pakistan (79 cas) et l’Afghanistan (53). Il s’est inquiété du fait que la poliomyélite peut se propager à partir de ces pays endémiques pour infecter dans d’autres pays des enfants qui ne sont pas suffisamment vaccinés. Pour cela, il a indiqué qu’il faille soutenir plus que jamais les efforts fournis pour renforcer l’immunité des enfants.

Il a ajouté qu’en raison de la faible immunité de la population, 17 Etats membres de la région africaine ont signalés 397 cas de poliovirus circulants dérivés du vaccin (PVDVc2) en 2020, parmi lesquels le Mali en a confirmé 13 cas. « Les réponses sont en cours. Les PVDVc2 ne sont pas un phénomène nouveau. Le seul moyen de protéger les enfants contre le PVDVc2 est de s’assurer qu’ils sont complètement immunisés lors des services de vaccination de routine complétée par des campagnes de vaccination contre la polio qui sont en cours dans le pays », a-t-il déclaré. Avant de dire que pour éradiquer la polio, chaque enfant doit être vacciné, y compris ceux qui vivent dans les endroits les plus isolés ou les plus desservis.

Pour sa part, El Hadj Sidi Konaké, Président du Comité de pilotage des JNV, a salué les membres du Rotary pour leur mobilisation pour la santé des enfants. « Nous vous disons merci pour l’élévation de votre conscience citoyenne, pour votre solidarité exemplaire, mais surtout pour votre foi au Mali et aux enfants du Mali », a-t-il déclaré.

Mme le ministre de la santé et développement social a prôné le renforcement des actions de lutte contre la poliomyélite. Selon elle, malgré le succès obtenu dans l’éradication du polio virus sauvages, les pays de la région africaine de l’OMS font face depuis plus de deux ans à une recrudescence des épidémies dues aux poliovirus dérivés de souche vaccinale circulant type 2 (PVDVc2).

La série de discours a pris fin par la remise des deux chèques.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav