Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire : Diffusion de 1000 moutons de race Balami

jeudi 8 décembre 2016

Le PPAAO- Mali a procédé, du 20 au 30 Novembre 2016 dans les régions de Koulikoro, Ségou et Mopti (au Nord-Ouest et au Centre du Mali) au lancement de son programme de diffusion de moutons balami acquis auprès du Niger dans le cadre de la coopération scientifique entre pays impliqués dans la mise en œuvre du programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest.

Les bénéficiaires de cette intervention, constitués de 50% de femmes et de jeunes sont tous des agro-pasteurs et des éleveurs.

Le PPAAO est appuyé dans sa démarche de diffusion par l’Institut d’Economie Rurale (IER), la Direction Nationale des Productions et Industries Animales (DNPIA), la Direction Nationale des Services Vétérinaires (DNSV), l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCAM), ainsi que les Collectivités locales.

Le protocole d’accord conclu par les bénéficiaires et les différents intervenants au programme de diffusion précise les responsabilités et les engagements de chaque partie ; c’est ainsi qu’il reviendra au PPAAO en collaboration avec la DNSV de mettre en place un cadre de partenariat entre les structures d’élevage publiques / privées et les bénéficiaires pour le suivi sanitaire et la formation sur les techniques d’élevage, à l’IER de mettre à la disposition des éleveurs et des services de l’encadrement toutes les informations pertinentes sur le mouton Balami y comprises les conditions optimales de gestion du troupeau, à l’APCAM de sensibiliser les éleveurs sur les enjeux du programme d’introduction du mouton Balami pour réduire la pauvreté et à organiser des visites inter paysannes sur les acquis du programme, aux chefs de village et aux maires des communes concernées d’assurer une caution morale aux opérations de cessions réalisées dans le ressort de leur circonscription administrative.

Quant aux bénéficiaires d’unités de reproduction de mouton Balami, ils s’engagent à appliquer les conditions d’élevage fixées par le service d’encadrement au respect strict des programmes d’alimentation, de santé, d’habitat, d’hygiène et de conduite du troupeau.

Il est attendu de ce programme de diffusion de mouton de race Balami, une augmentation significative de la production de viande de qualité, l’accroissement du revenu des ménages et la réduction du chômage et de la pauvreté.

Le mouton BALAMI connu sous plusieurs appellations souvent à cause des différentes variétés se retrouve au Niger, au Tchad, au Nigéria et au Mali. La variété du Niger est très appréciée pour son grand gabarit en embouche et sa robe blanche.

https://www.facebook.com/profile.ph...

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques