• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    La MINUSMA condamne fermement l’attaque contre le camp onusien à Kidal

    Tessalit, le 22 mars 2018 – La MINUSMA condamne de la façon la plus ferme l’attaque perpétrée contre le camp de la mission à Kidal. Tôt ce matin, le camp de la MINUSMA a en effet été la cible de tirs indirects aux mortiers. Selon les rapports préliminaires, des

    Nord du Mali : Gatia-MSA annoncent la neutralisation de Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi

    « Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi le numéro trois (3) de l’organisation criminelle sévissant dans la zone, ainsi que six (6) autres bandits ont été́ neutralisés, trois (3) bandits immobilisés en instance d’être remis aux autorités, quatre (4) véhicules

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Le gouvernement malien se mobilise sur l’état du fleuve Niger

    jeudi 8 février 2018 , par Assane Koné

    Le 26 décembre 2017, le Ministre malien de l’énergie et de l’eau, Malick Alhousseini, a ouvert un atelier de trois jours pour informer et sensibiliser les parties prenantes sur l’état du fleuve Niger.

    Organisé par le Département de l’Energie et de l’Eau en collaboration avec le Département de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, l’atelier visait à informer et sensibiliser tous les acteurs de l’eau sur l’état du fleuve Niger et le déficit hydrologique de l’année en cours.

    Face au déficit de la crue de 2017 et à l’amorce précoce de la décrue dans les différents hauts bassins, il a été jugé nécessaire d’organiser un cadre d’information des décideurs et des acteurs sur la situation préoccupante du déficit hydrologique afin d’explorer les voies et moyens de répondre aux besoins alimentaires d’urgence des populations. Pour inverser la tendance, selon le ministre, il convient d’évoluer vers un cadre de gestion durable des ressources qui fédère toutes les actions contribue à maintenir le fleuve dans un état lui permettant de jouer l’ensemble ses fonctions écosystémiques.

    Cet atelier de réflexion est organisé pour avoir des échanges et de débats constructifs entre les acteurs afin d’identifier les actions concrètes d’une gestion durable du fleuve Niger et de l’ensemble des ressources en eau, explique le Ministre Malick Alhousseini.

    L’atelier a duré 3 jours du 26 au 28 décembre et le PNE Mali a participé à la réflexion.

    http://www.gwp.org

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce