Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Le Pr Ogobara Doumbo n’est plus

dimanche 10 juin 2018

« C’est avec tristesse que nous vous informons de la disparition du Pr Ogobara Doumbo, décès survenu ce samedi 9 juin 2018 à Marseille ». C’est en ces termes que le Ministère de la santé et de l’Hygiène publique du Mali, sur sa page facebook, a informé les maliens de la disparition du Pr Ogobara Doumbo.

« Chercheur de renommée mondiale, le Pr Ogobara Doumbo restera comme un scientifique ayant marqué son temps par ses recherches notamment dans la lutte contre le paludisme d’où il présida le Centre de recherche et de formation sur le paludisme appelé (MRTC) », indique le communiqué. Avant de présenter à sa famille éplorée, les condoléances les plus attristées.

« L’arrivée de la dépouille mortelle et la date de l’enterrement feront l’objet d’un communiqué ultérieur », indique le message.

MESSAGE DE CONDOLEANCES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Décès du Pr. Ogobara Doumbo

C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès du Professeur Ogobara Doumbo ce samedi 09 juin 2018 en France. En lui, le Mali perd un de ses fils les plus illustres et le monde de la recherche voit s’éclipser une étoile promise à briller au firmament.

Professeur de parasitologie-mycologie et chercheur à l’Université des Sciences, techniques et de technologie de Bamako, il était connu dans sa lutte acharnée contre le paludisme. Les résultats obtenus au sein du « Malaria research and training center » et des programmes antipaludiques lui ont valu une reconnaissance nationale et une notoriété internationale.

Les prix reçus pour ses recherches sur le paludisme et les maladies tropicales sont amplement méritées, notamment le prix Christophe Mérieux (France) en 2007, le prix du Prince des Asturies (Espagne) en 2008, le prix de l’Alpha Omega Alpha Honor Medical Society (Etats-Unis) en 2008 et le prix international Inserm (France) en 2013.
Depuis 2016, il est International Fellow de l’American Society of Tropical Medicine & Hygiene, membre de l’Académie Africaine des Sciences et médaillé de la Société de Pathologie Exotique de France.

Comme les prix, les louanges qui ont accueilli sa riche production ne sont pas que dithyrambes, elles sonnaient justes, elles sonnaient vraies, elles sanctionnaient le mérite. En effet, Pr. Ogobara Doumbo est co-auteur de trois livres et de plus de 600 publications internationales.

Profondément attaché à son pays, il a choisi d’y rester et d’y mener ses recherches. Pr. Ogobara Doumbo présidait le Conseil d’Université de Ségou, le Conseil d’Administration du Centre d’Infectiologie Charles Mérieux de Bamako.

En mon nom personnel et en le nom de l’ensemble du peuple malien, j’adresse mes condoléances les plus attristées à la famille de l’illustre disparu. Qu’ALLAH SOUBAHANA WATALA lui ouvre les portes de Son paradis. Amen

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques