| |

LE KILO SUCRE VENDU ENTRE 750 ET 800 F CFA A BAMAKO : Le Gouvernement accusé !

mardi 2 août 2022

Rien ne pourrait tenir comme explication dans la hausse du prix du kilogramme de sucre. Le gouvernement à travers la DNCC est le seul responsable de cette situation.

Depuis plus de deux semaines, le prix de certaines denrées alimentaires notamment celui du sucre connait une flambée vertigineuse. Le kilogramme de ce produit qui était vendu à 600 FCFA, est désormais cédé entre 750 et 800 FCFA, selon les revendeurs. Une hausse inexpliquée et inexplicable. Certes, le gouvernement ne subventionne pas le sucre, mais cela ne saurait être une excuse aux commerçants pour ce permettre de semer la zizanie chez les consommateurs. Comment se fait-t-il que depuis une semaine, cette cherté voulue coupe le sommeil aux maliens sans que le gouvernement ne lève le petit doigt ? Les autorités sont-t-elles de mèche avec les commerçants ? Si non, pourquoi des mesures draconiennes ne sont prises contre les récalcitrants ? Habitué aux mises en garde sans suite, le ministre du Commerce est plus que jamais obligé de sortir de son sommeil pour traquer.

Les simples mises en garde ne résolvent plus ce problème de hausse anarchique des prix, il faut appliquer un contrôle rigoureux chez les commerçants détaillants dans les quartiers.

Si rien n’est fait, il va falloir s’attendre à ce que le prix du kilo du sucre atteigne les 1000 F dans les jours à venir. Le gouvernement ou du moins la DNCC doit informer la population sur les raisons infondées de cette augmentation et le mécanisme de fixation du prix du sucre.

Mohamed Keita
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav