Version imprimable de cet article Version imprimable | |

IMPAYES DE L’ATELIER SUR LE DNI : Le ministère des Réformes institutionnelles refuse de rembourser le HCME

mardi 5 mai 2020

Plus de 7 mois après la tenue de l’atelier national sur le dialogue national inclusif, le ministère des Réformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile refuserait de rembourser au Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur le prix des billets d’avion émis par une agence de voyages pour deux délégués maliens de la diaspora.

L’atelier de validation des termes de référence du Dialogue national inclusif s’est tenu à Bamako en septembre 2019. A cette rencontre, plusieurs délégués de la diaspora malienne ont pu effectuer le déplacement de Bamako. La prise en charge de leur billet d’avion a été faite par le ministère des Réformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile.

Pour le déplacement sur Bamako de deux délégués de France et d’Abidjan, l’agence « Hany voyages » a mis à la disposition du ministère dirigé par Amadou Thiam deux billets d’avion. Le premier billet sur Air France (Paris-Bamako-Paris) en date du 5 septembre 2019 a été fait au nom de Yara Dembelé pour un montant de 1 247 000 F CFA. Le second billet Abidjan-Bamako-Abidjan) sur Air Sénégal a été livré à Amadou Salou à 274 000 F CFA le 5 septembre de la même année. La facture a été aussitôt faite au nom du département des Réformes institutionnelles pour règlement.

L’agence de voyages selon nos informations, malgré ses nombreux rappels au ministre Amadou Thiam, n’a pu rentrer en possession de ses 1 521 000 F CFA. Pis, le département est resté silencieux comme s’il n’y a jamais eu d’émission de billets à son profit.

Ne sachant plus quoi faire, Hany voyages s’est vu dans l’obligation de se tourner vers la structure représentative des maliens de l’extérieur : le Haut conseil des maliens de l’extérieur (HCME) afin que ce dernier puisse « l’aider à sortir des difficultés qu’elle rencontre du fait de ce retard de paiement ». La structure faitière des maliens de l’extérieur prend l’affaire en main sans succès. Maintes fois saisie par le secrétariat exécutif du HCME, le ministère des Réformes Institutionnelles est resté sourd.

Saisi du problème, le Président du HCME, Habib Sylla, a demandé à payer l’agence de voyages sur fonds du HCME en attendant qu’Amadou Thiam ne s’exécute autrement dit qu’il ne rembourse les frais du voyage. C’est ainsi que le paiement a eu lieu le 27 novembre 2019 par chèque bancaire. Le même jour, le secrétariat exécutif adressa une correspondance au ministre Amadou Thiam, lui rappelant ses obligations de rembourser le prix des billets d’avion. Depuis, le ministère des Réformes institutionnelles n’a jusque-là pas répondu. Questions : Pourquoi le ministre Thiam refuse de s’exécuter ? Qu’a-t-il fait des sous réservés pour l’achat des billets ? Les a-t-il utilisés pour d’autres fins ?

En tout cas c’est un ministre qui de plus en plus bafoue la crédibilité du département à l’endroit des fournisseurs.

Amadou Sidibé
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.