Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Gestion d’urgence de la situation sécuritaire : les acteurs se concertent

lundi 24 juin 2019

Le vendredi 21 juin 2019, le département du ministère de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale a tenu une rencontre avec les communautés du centre du Mali en vue d’une gestion d’urgence de la situation sécuritaire et humanitaire au Mali.

La rencontre a été présidée par Lassine BOUARE, Ministre de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale. Elle s’est tenue à l’initiative de la Commission d’organisation de la Concertation Familiale et Sociale sur la Crise au Centre du Mali, présidée par Abdoulaye PONA, cadre et ressortissant de la région qui, auparavant, avait réussi à obtenir des Associations Tabital Pulaku et Ginna Dogon, entourées pour la circonstance des Mouvements d’autodéfense Peulh et Dogon, des engagements clairs et précis sur l’arrêt immédiat des tueries au Centre du Mali.

Outre, ont pris part à la rencontre le représentant de la Primature, les représentants des départements en charge de la question et le chef de Mission d’Appui à la Réconciliation Nationale (MARN).

Toutefois, après l’ouverture des débats entre les communautés du Centre du Mali, représentées au plus haut niveau, notamment, les communautés Peulh et Dogon, le ministre Bouaré a tiré les conclusions qui s’imposaient à savoir, entre autres : de féliciter la commission d’organisation de la concertation familiale et sociale et son président pour cette heureuse et salutaire initiative, de demander à la Commission d’élargir la base de la concertation aux autres associations représentants toutes les communautés du Centre, notamment la communauté Sonraï à travers IR GANDA, les communautés Bozos, les Bwa…., de renouer le fil du dialogue avec tous les protagonistes de la crise au Centre du Mali, y compris avec les groupes dits violents, de travailler à ce que les populations puissent aussitôt vaquer à leurs occupations, surtout en cette veille d’hivernage.

La synthèse des résolutions de cette rencontre indique que les communautés du centre du Mali, ont renouvelé devant le ministre Bouaré leurs engagements qu’elles avaient pris auprès du Président Abdoulaye PONA en vue de mettre fin à l’escalade de la violence au Centre et d’arrêter, ici et maintenant, les attaques, les représailles et la vendetta qui ont endeuillé plusieurs familles.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.