Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Forum national de sensibilisation des jeunes au vote citoyen : JCI Bamako Elite s’active pour un taux de participation élevé des jeunes aux communales

lundi 7 novembre 2016

La jeune chambre internationale de Bamako Elite (JCI) en partenariat avec l’USAID a organisé le samedi 5 novembre 2016 le forum national de sensibilisation des jeunes au vote citoyen dans le cadre des élections communales qui se tiendront sur l’ensemble du territoire le 20 novembre 2016. C’était au conseil national du Patronat du Mali (CNPM). Le programme a pour objectif d’améliorer le taux de participation des jeunes aux élections communales. La rencontre a enregistré la présence d’Olivier Girard, DG AECOM/USAID, Abdoul Karim Konaté, représentent du président national de la JCI Mali, Charles d’Almeida, Segal de la JCI et représentent du président de la JCI Bamako Elite, Mahamane Yattara, directeur de la commission internationalisme, représentant de la directrice du projet, Moussa Bambara, chef du programme paix et gouvernance USAID.

Le programme d’appui à la cohésion communautaire et aux opportunités de réconciliation et de développement, c’est-à-dire le programme d’USAID (ACCORD), selon Olivier Girard, DG AECOM/USAID est fier de s’associer à la jeune chambre internationale (JCI) pour le lancement de cette campagne nationale de sensibilisation des jeunes au vote citoyen, dans le cadre des élections communales qui se tiendront sur l’ensemble du territoire le 20 novembre prochain.

« Des élections communales réussies sont une occasion de rassembler l’ensemble des maliennes et des maliens, et constituent un élément essentiel d’une paix durable au Mali », a déclaré Olivier Girard.

Dans son intervention, il a souligné qu’il est important que les membres de la jeune chambre, et la société civile dans son ensemble, s’approprient les plus récents textes de loi régissant les élections et les différentes reformes institutionnelles en cours.

M. Olivier Girard dira que cet atelier permettra aux participants de mieux comprendre la nouvelle loi électorale du 17 octobre 2016, ainsi que la loi instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives. Ainsi ils auront à leur disposition une information fiable leur permettant à leur tour d’engager un dialogue franc avec la population dans toutes les régions de la république.

Olivier Girard, DG AECOM/USAID n’a pas manqué de saluer la mission de la jeune chambre, qui est d’offrir des opportunités de développement aux jeunes en donnant la capacité de créer des changements positifs. « La sensibilisation et la mobilisation des électeurs représentent un défi non seulement au Mali, mais dans toutes les démocraties », a souligné Olivier Girard.

Le DG AECOM/USAID a fait savoir que les membres de la jeune chambre ont devant eux un défi important à relever : celui de convaincre que l’exercice du droit de vote est un puissant outil de changement social, celui de convaincre que tous les citoyens ont leur mot à dire dans le choix de leurs dirigeants.

« La démocratie malienne est jeune et continue de subir des transformations visant à la rendre plus accessible et inclusive », a-t-il déclaré.

Pour sa part Abdoul Karim Konaté, représentent du président national de la JCI Mali, ce forum a été organisé pour mobiliser la jeunesse, les membres de la jeune chambre, pour aller voter massivement au sein de leur différente commune. « Nous avons deux délégués dans toutes les localités où se tiendront les élections communales dans laquelle la jeune chambre internationale du Mali est représentée, qui seront formés et à leur tour pendant la période de la campagne, faire la campagne de mobilisation pour un taux de participation massive de la jeunesse », a fait savoir le représentent du président national de la JCI Mali.

Selon lui ce n’est pas par rapport à la coloration politique d’aller voter pour tel ou tel candidat. Mais pour que les jeunes arrivent à exprimer leur voix, d’où le nom du projet, « ma commune j’y suis, j’y vote ! ».

Mahamane Yattara, le représentant de la directrice du projet a fait savoir que les actions menées par le projet depuis son lancement en 2012. Cela a été rendu possible grâce à l’accompagnement des partenaires. Le représentant de la directrice exécutif 2016 de la jeune chambre internationale (JCI) Bamako Elite, Charles D’Almeida a rappelé l’objectif du forum qui est de sensibiliser, d’insister les jeunes afin de participer massivement aux élections.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en