• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Séminaire de restitution de l’étude actuarielle des régimes gérés par l’INPS : Ce qu’il faut savoir

    L’an deux mille dix-huit et le 19 juin s’est tenu à Bamako, à l’hôtel Maeva, le séminaire de restitution de l’étude actuarielle sur les régimes de prévoyance sociale gérés par l’ institut National de Prévoyance Sociale. Le présent séminaire avait pour objectif

    Programme de Renforcement des capacités pour l’éducation au Mali : Vers l’élaboration d’une Stratégie Nationale pour le Développement des Statistiques de l’Education

    Dans l’objectif d’élaborer la cartographie des données pour le Cadre National des Indicateurs (CNI) et le plan de collecte des données requises, le Bureau de l’UNESCO à Bamako, en collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale, et avec l’appui technique

    Programme pour la Consolidation de la Paix au Mali : la planification des activités a été élaborée de manière participative

    Le Bureau de l’UNESCO à Bamako a organisé, du 4 au 7 juin 2018 à Ségou, l’atelier sur l’élaboration du Manuel de formation et de planification des activités du programme sur les fonds pour la Consolidation de la Paix « Peacebuilding fund » (PBF), dénommé « Les

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Focus sur le 27ème Sommet Afrique, Bamako, les 13 et 14 janvier 2017

    jeudi 12 janvier 2017 , par Assane Koné

    Lancé en 1973 à Paris, à l’initiative des Présidents Hamani Diori (Niger) et Georges Pompidou (France), le Sommet réunissait, au départ, la France et les Etats africains francophones (anciennes colonies). Il a évolué au cours des dernières années avec la participation des pays lusophones et anglophones, pour finir par s’imposer comme l’un de rendez-vous le plus régulier et le plus important de l’agenda diplomatique international.

    Le présent Sommet, 27ème du genre que notre pays va accueillir dans 48 heures, sur le thème : « Sommet de Bamako pour le partenariat, la paix et l’émergence » est particulier. En effet, il y’a trois ans, lorsque les Chefs d’Etat et de Gouvernement de France et d’Afrique, réunis à Paris, décidaient de confier au Mali l’organisation du 27ème Sommet Afrique-France, nombreux étaient sceptiques sur les capacités de notre pays à relever le défi dans le contexte qui était le sien. Mais grâce à Dieu, aux efforts du Gouvernement et à l’implication personnelle de SEM Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, et de façon générale grâce à la mobilisation de tout le peuple, notre pays est fin prêt pour accueillir nos hôtes français et africains ainsi que tous ceux qui nous font l’honneur d’être parmi nous, ces deux jours.

    A ce jour, plus d’une soixantaine de délégations et une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement africains ainsi que le président français ont confirmé leur participation et sont attendus au Sommet de Bamako pour le Partenariat, la Paix et l’Emergence. Il se tiendra sous la co-présidence de MM. Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République du Mali et François Hollande, Président de la République Française.

    L’organisation d’un tel événement nécessite la mobilisation de gros moyens :

    Sur le plan organisationnel, un certain nombre de routes, d’hôtels, de monuments et d’autres infrastructures ont été construits et rénovés dans plusieurs communes du District de Bamako, tout comme l’Aéroport International Modibo Keita Senou.

    Sur le plan de la couverture médiatique, on note les installations de l’ORTM, notamment le car à 12 cameras qui ravitaille le nodal, les équipements audio-visuels mis en place dans le cadre de l’accueil des délégations à l’aéroport international Modibo Keita Senou, le libre accès de l’internet dans la zone ACI 2000, le CICB et les zones aéroportuaires dont la fourniture est assurée par l’AGETIC. L’AMAP alimente également en informations les autres agences pendant la durée du Sommet. L’ORTM est le télédiffuseur hôte du sommet en ce sens qu’elle a l’exclusivité des images et sons.

    Sur le plan sécuritaire et pour parer à toutes menaces éventuelles, un important dispositif sécuritaire a été déployé sur les sites devant abriter le Sommet et ses alentours.

    Au titre des activités du Sommet, le programme conçu à cet effet, prévoit une cérémonie solennelle d’ouverture ainsi que des séances à huis-clos sur des thématiques portant sur les défis majeurs à la paix et à la sécurité ainsi que sur l’émergence pour une croissance partagée créatrice d’emplois. Une déclaration finale sanctionnera les travaux de la Conférence.

    Le sommet sera précédé d’une réunion ministérielle préparatoire (13 janvier) et d’événements parallèles, à savoir le Forum des jeunes (12 janvier) et le Forum économique (13 janvier).

    Pour le Mali et sa diplomatie, ce sommet représente une opportunité de s’affirmer sur la scène internationale et de renforcer davantage les excellentes relations qu’il entretient avec la France, partenaire stratégique, ainsi qu’avec les pays frères africains, tant aux plans bilatéral que multilatéral.

    Source : BIP -MAECIIA
    Le Chef du Bureau de l’Information et de la Presse
    Monsieur. Drissa DIOUARA Journaliste-Réalisateur
    Contacts : 79 19 56 18 - 60 96 15 05
    E-mail : d.diouara@diplomatie.ml
    Page facebook : Ministère des Affaires Étrangères –CIIA

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce