• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    FEMAPH : Mr Djadja TRAORE , Président du Réseau Handi Actions, Développement et Perspectives, écrit au Président

    mardi 7 mars 2017 , par Assane Koné

    « Nous venons par la présente partager avec vous une analyse objective de la situation de notre organisation la FEMAPH une année après le renouvellement des instances et organes », a-t-il indiqué dès l’entame de sa correspondance. Lisez !

    Le Président du RHADP – Mali

    A l’attention de Monsieur le Président de la FEMAPH

    N/Réf : 099/02/17P

    Objet : Analyse de la Gouvernance organisationnelle et institutionnelle de la FEMAPH à partir de décembre 2015.

    Monsieur le Président,

    Nous venons par la présente partager avec vous une analyse objective de la situation de notre organisation la FEMAPH une année après le renouvellement des instances et organes.

    Après l’Assemblée Générale de décembre 2015, nous remarquons avec une grande préoccupation la mise en œuvre effective des fortes recommandations issues de cette assise. Nous citerons entre autres :

    1. À la date d’aujourd’hui aucune initiative à notre connaissance n’est prise par rapport la révision des textes statutaires ;
    2. L’absence de redevabilité vis-à-vis des instances régionales et locales ;
    3. Les mécanismes et/ou les modalités de fonctionnement de la FEMAPH sont méconnus par les nouveaux membres du Bureau Exécutif ;
    4. Une confusion terrible entre les rôles et responsabilités des membres du Bureau exécutif et des Agents de l’Administration de la FEMAPH ;
    5. Méconnaissance des orientations consignées dans les documents de planification et de gestion de la FEMAPH (Plan Stratégique, Plan d’action, Plan de travail, chronogramme de mise en œuvre, budget…) ;
    6. La faible communication (interne et externe) et de visibilité des actions de la FEMAPH ;
    7. Le Faible portage des enjeux (la question d’emploi, travail et de l’éducation et la formation) par la FEMAPH ;
    8. La faible inclusion dans la mise en œuvre des actions de la FEMAPH ;
    9. Le non-respect de la tenue des sessions statutaires suivis de rétention de Compte Rendu et PV de réunions ;
    10. La crise de confiance entre la FEMAPH et ses membres ;
    11. Le faible leadership en termes de plaidoyer/lobbying en faveur des OPH ;
    12. La faible exploration par FEMAPH des potentiels partenariats au bénéfice des OPH ;
    13. La non mise à niveau des nouveaux membres du Bureau Exécutif de la FEMAPH comme un levier de renforcement de la dynamique de groupe.

    Cette analyse de la vie de la FEMAPH durant les 12 mois appelle de notre part des observations tant sur la forme que sur le fond.

    En effet, il importe de parer à l’urgence en mettant fin à de telles pratiques qui ne permettent pas une cohésion dans le groupe et moins un élan dans l’action globale au bénéfice de la cause des personnes handicapées pour leur pleine participation et l’égalisation des chances.

    Bamako, le 27 janvier 2017
    Le Président du RHADP
    Djadja TRAORE

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce