• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Equipement de l’armée : La MINUSMA fait don de 6 000 matelas aux FAMA

    mercredi 20 décembre 2017 , par Assane Koné

    La place d’armes du génie militaire a abrité, le mercredi 20 décembre 2017, la cérémonie de remise de 6000 matelas aux Forces armées du Mali. Ce geste de la MINUSMA s’inscrit dans le cadre de l’appui de l’organisation onusienne aux efforts entrepris par les plus hautes autorités de notre pays pour la réforme de l’armée.

    Cette cérémonie a regroupé, sur la place d’armes du génie militaire, le ministre de la défense et des anciens combattants, Tiéna COULIBALY, la représentante spéciale adjointe du secrétaire général des nations unies, Mme Mbaranga GASARABWE, non moins Coordinatrice humanitaire ; le Chef d’Etat-major général des Armées du Mali, le générale Bemba Moussa KEÏTA ; les membres du cabinet du ministère de la défense ; les différents chefs d’Etat-major, et directeurs de services, en présence d’une foule d’officiers, de sous-officiers et d’hommes de rang.

    Dans son intervention, Mme Mbaranga GASARABWE, a tenu à rappeler et saluer tous les efforts et les initiatives des autorités de notre pays en faveur de cette réforme en cours au niveau des FAMA. Il s’agit notamment de la loi d’orientation et de programmation militaire 2015-2019 ; la création et la mise œuvre du Conseil national pour la Réforme du secteur de la sécurité, la création de la Commission nationale de désarmement, démobilisation et réinsertion (CNDDR). La finalité de toutes ces initiatives, a dit Mme Mbaranga GASARABWE, est de concourir au retour progressif de la paix et de la sécurité durable au Mali.

    De même, a-t-elle fait savoir, cet appui de la MINUSMA cadre parfaitement avec son nouveau mandat dans lequel les Nations unies la invite à « Soutenir le redressement des Forces de défense et de sécurité maliennes réformées et reconstituées dans le centre et le nord du Mali ».

    Pour ce faire, la MINUSMA, selon sa représentante, se tient aux côté des autorités de notre pays pour les apporter les appuis nécessaires dont elles auront besoins en fonction de ces capacités.

    Pour joindre l’acte à la parole, Mme Mbaranga GASARABWE a procédé à la remise de 6 000 matelas au profit des forces armées. « Ce geste s’inscrit en droite ligne de cet objectif d’appui aux efforts entrepris par les autorités » a-t-elle justifié.

    De son côté, le ministre de la Défense et des anciens combattants a tenu à remercier au nom des plus hautes autorités la généreuse donatrice. Selon lui, les mouvements signataires ainsi que le gouvernement du Mali sont reconnaissants à la MINUSMA pour les sacrifices consentis dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix ainsi que tous les efforts en faveur du retourde la paix et de la sécurité au Mali.

    S’agissant de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix, le ministre a fait savoir que les choses progressent. Il a profité de cette cérémonie pour annoncer que le gouvernement et les groupes armés signataire de l’Accord de paix sur les critères de quotas d’intégration dans l’armée. « J’ai espoir que nous allons arriver à un accord très bientôt ».

    Après cette étape, le document sera validé par le conseil national de la sécurité présidée par le premier ministre pour que commence le DDR. « Je suis très-très optimiste », a-t-il insisté.

    Zié OUATTARA

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce