Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Election présidentielle du 29 juillet 2018 : Kalafili 2018, le site de sondage en ligne est disponible

lundi 2 juillet 2018

Initié par 3 jeunes, deux ingénieurs et un journaliste, « www.Kalafili 2018.com » est un site Internet qui permet aux citoyens maliens de voter en ligne. Ce sondage hebdomadaire est basé sur des statistiques classées par catégorie de sexes, d’âge, par localité et pour chacun des candidats. La cérémonie de lancement officiel a eu lieu le samedi 30 juin 2018 à la Maison de la presse de Bamako. Et, une quinzaine de partis politique et des personnalités de la République ont pris part à cette cérémonie.

Selon Mohamed Bakayogo, ingénieur webdesigner, porteur du projet « Kalafili 2018 », l’objectif est d’inciter la population malienne à voter, plus particulièrement la jeunesse et les maliens de la diaspora, pour son candidat à l’élection présidentielle malienne de 2018. Aussi, l’un des objectifs est d’accompagner la démocratie malienne dans sa quête de transparence.

Il a ajouté que ce site est hébergé dans un serveur en France pour la sécurité des données. Selon lui, une application a été développée pour la sécurisation des données des visiteurs. Pour insister sur la crédibilité des résultats de ce sondage, il dira que chaque citoyen a droit à un seul vote par semaine.

« A 48 heures, avant le lancement, nous avons eu 3700 votes », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que chaque dimanche, les résultats de la semaine seront récupérées, en vue d’une publication le lendemain dans les médias et sur les réseaux sociaux. « Avec Kalifili 2018, il n’y a pas de vote abusif », a-t-il dit.

Une fois rentré sur le WWW.kalafili2018.com, « tu trouveras toutes les informations nécessaires pour pouvoir voter. C’est un projet à but non lucratif. Il restera à jamais pour les élections futures », a-t-il conclu.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.