Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Election présidentielle de juillet 2018 : La carte NINA sera remplacée par la Carte d’électeur

jeudi 22 mars 2018

Sous la présidence du Chef de l’Etat, en conseil des ministres le mercredi 21 mars 2018, 5 projets de texte ont été soumis à l’examen et à l’approbation. L’information a été donnée par Amadou Koita, ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, porte-parole du gouvernement. C’était au cours du point de presse hebdomadaire du gouvernement le même jour dans la soirée au Centre d’Information Gouvernementale du Mali (CIGMA).

Le ministre Koita a profité de l’occasion pour porter à la connaissance des uns et des autres la visite du Chef du Gouvernement à Kidal, accompagné par une forte délégation et les hommes de médias, dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

Le ministre Koita dans sa communication sur les 5 projets soumis à l’examen et à l’approbation du conseil des ministres, dira que le 1er projet a été présenté par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale. Selon lui, ce projet est relatif à la ratification de l’Annexe II des statuts de la Compagnie financière Africa 50 qui est une compagnie de financement, créée le 29 juillet 2015 à Casablanca au Maroc, avec un capital de 3 milliards 500 millions de dollars US. Pour plus de détail, il a indiqué que 3 milliards sera pour le financement du projet et 500 millions pour le développement du projet. Selon lui ce projet concerne les privilèges, les immunités et les exemptions qui seront accordés à la Compagnie de financement Africa 50.

Il a ajouté que l’octroi de ces indemnités va surtout permettre à notre pays d’avoir accès à des financements, et à l’expertise nécessaire pour le développement des infrastructures. Et va surtout permettre à la compagnie de financement à l’instar des autres organisations internationales de bénéficier et de sécuriser son personnel, et ses ressources.

Selon lui trois projets ont été présentés par le ministre de l’économie et des finances. Le 1er projet est relatif au marché pour le programme d’alimentation en eau potable. Le groupement ANTEA France Business et le gouvernement du Mali ont signé un contrat d’un montant de 1 milliard 950 millions FCFA pour un délai de 48 mois, pour l’adduction d’eau potable dans la région de Kayes, Koulikoro et Mopti.

Le second projet c’est l’avenant dudit marché, qui porte également sur la rectification, d’un montant de 177 000 euro soit 74 millions de FCFA qui porte sur le siège du bureau d’étude et le changement de certains personnels clés. « L’avenant n’a aucune incidence ni sur le coût, ni sur le délai d’exécution des travaux », a déclaré le ministre Koita. Le troisième projet porte sur l’affectation des parcelles de terrain objet des titres fonciers n°8127, 11127, 11606 et n°14093 du Cercle de Kayes, sises à Soutoucoulé, Commune rurale de Khouloum. Il dira que ce projet a été présenté suite à la demande du maire de cette localité. Les parcelles de terrain, objet de la présente affectation, selon lui sont destinées à la satisfaction des besoins de régularisation et de réhabilitation du village de Soutoucoulé. L’affectation de ces parcelles dira le ministre Koita permettra d’offrir aux populations de cette localité un cadre de vie moderne.

Le 5ème projet a été présenté par le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation. Il s’agit du projet de loi portant modification de la loi n°2016-048 du 17 octobre2016, portant loi électorale du Mali. Il a indiqué que depuis plus de deux mois le gouvernement a entrepris à travers le ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation un processus inclusif avec un comité d’expert, proposé par l’opposition, par la majorité et de l’Etat avec l’appui de la MINUSMA. Ce processus selon lui, a conduit à la modification de 29 articles, notamment la fixation du vote par anticipation. Le projet de loi prévoit également, en cas de non disponibilité de la carte d’électeur, pour les électeurs inscrits sur les listes électorales, la possibilité d’utiliser la carte NINA comme carte d’électeur, la nomination de deux assesseurs, l’un par l’opposition et l’autre par la majorité. Le ministre a ajouté que, le délai maximum de 6 mois sera donné à un résident pour être sur la liste électorale de son lieu de résidence. Il a précisé que toutes ces modifications entrent dans le cadre de la volonté du gouvernement d’organiser des élections transparentes, et crédibles.

Le ministre Koita a rassuré que l’élection présidentielle se tiendra et que toute les dispositions sont prises pour sa tenue.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

Travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou. Lisez le document d’Appel d’offres ouvert !