Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Dr Bokary TRÉTA : « Cette marche… inopportune avait d’autres motivations… »

dimanche 3 juin 2018

« Cette marche, à tous égards, inopportune avait d’autres motivations que les raisons évoquées par ses organisateurs », indique Dr Bokary Tréta pour le compte de « Ensemble pour le Mali ». Lisez son communiqué.

Communique de presse de « Ensemble pour le Mali suite à la marche interdite de l’opposition »

La Conférence des Présidents de l’Alliance « Ensemble Pour le Mali » s’est réunie en session extraordinaire à son siège, ce jour 2 juin 2018 à 15 heures suite à la marche interdite de l’opposition. Cette marche, à tous égards, inopportune avait d’autres motivations que les raisons évoquées par ses organisateurs.

La Conférence des Présidents de l’Alliance « Ensemble pour le Mali » tient à informer l’opinion nationale et internationale que cette marche a été interdite de façon formelle par les autorités compétentes eu égard à la situation d’état d’urgence qui prévaut dans notre pays.

A cet effet, la Conférence des Présidents de l’Alliance « Ensemble pour le Mali » condamne avec la dernière rigueur ces agissements qui ne visent qu’à créer une situation de trouble et d’instabilité en cette période de précampagne électorale. Nul besoin d’anticiper sur la moralité d’un processus électoral dont l’opposition a été partie prenante à toutes les étapes.

La Conférence des Présidents de l’Alliance « Ensemble pour le Mali » appelle à la retenue et à la responsabilité des instigateurs de cette marche pour la sauvegarde de la paix et de la quiétude en vue de réussir ces élections dont la tenue est vitale pour notre pays.

La conférence des Présidents de l’Alliance « Ensemble pour le Mali » salue le professionnalisme dont ont fait montre les forces de l’ordre, dans le cadre de leur mission régalienne. Elle réaffirme son soutien au Gouvernement pour sa détermination à instaurer un climat propice à la tenue d’élections crédibles, transparentes et apaisées dans notre pays.

Fait à Bamako, le 2 juin 2018
La Conférence des Présidents
Dr Bokary TRÉTA

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques