| |

Documenta Fifteen : La culture malienne y sera grâce à Fondation du Festival sur le Niger et son écosystème

jeudi 9 juin 2022

Documenta 15, la plus grande exposition d’art contemporain, aura lieu du 18 juin au 25 septembre 2022, à Cassel en Allemagne. Pour cette 15ème édition de Documenta, manifestation culturelle qui a lieu chaque 5 ans, notre pays le Mali occupera une place de choix grâce à la Fondation du Festival Sur le Niger (FFSN) et son écosystème.

Le tourisme malien étant foncièrement culturel, montrer un pan du riche patrimoine culturel malien en Allemagne dans le cadre d’un évènement aussi important que Documenta 15, c’est décidé d’apporter sa pierre à la vente de la destination du Mali. Au regard des défis et des enjeux de cette noble mission de la FFSN et son écosystème, c’est le lieu de signaler que rien ne sera fait au hasard. Ne dit-t-on pas que « Le Hasard ne doit avoir aucune place dans la vie de celui qui veut vivre de son talent ». Et, c’est fort de cela que la FFSN et son écosystème ont concocté un programme alléchant dans le cadre de Documenta 15 pour y exposer un pan de de notre riche patrimoine culturel.

En effet, la documenta est une exposition d’art moderne et contemporain, unique dans le monde, qui se tient tous les cinq ans, à Cassel dans le Land de Hesse, en Allemagne. Elle dure 100 jours. Dans le cadre de documenta 15 à Cassel en juin 2022, l’équipe curatoriale de ruangrupa a invité 14 collectifs, organisations et institutions du monde y compris la Fondation Festival sur le Niger, orientés vers les communautés pour former une plateforme interdisciplinaire d’art contemporain qui aura un impact au - delà de l’exposition de 2022. Ainsi, la Fondation Festival sur le Niger, en tant que membre du collectif international dénommé lumbung, présentera avec son écosystème, une série de créations artistiques en résonance avec les pratiques sociales qui influencent le changement dans la société malienne.

Le Maaya Bulon, une caverne de valeurs humanistes

Les propositions artistiques de la FFSN et son écosystème à Documenta 15, sous la direction des co-commissaires de l’exposition que sont Mamou Daffé et Dr Salia Mallé, seront présentées dans ‘’Le Maaya Bulon’’ ou Vestibule du ‘’Maaya’’. En effet, le « Bulon » ou vestibule est le nom donné à une pièce spécifique de l’architecture malienne où se prennent les décisions importantes. « Mais, c’est aussi dans ce lieu que se pratique l’hospitalité (accueil, causerie, échanges avec l’hôte), notion centrale dans la culture malienne », nous a indiqué Mamou Daffé. Avant d’ajouter que « le dispositif est aussi une manière de traduire en actions les principes du Maaya qui sert de fondement à toutes les activités de la FFSN ».

Le Mali sera présent en Allemagne avec de nombreux événements artistiques à caractère pluridisciplinaire et pendant toute la durée de la biennale. « Dans cet écosystème, les arts de la scène (musique et théâtre) côtoieront les arts plastiques (peintures et photographies) », nous a indiqué le Co-commissaire de l’exposition. D’ores-et-déjà, l’on peut lever le voile sur quelques grands noms de la scène artistique malienne, qui vont y défendre les couleurs maliennes. Ce sont : Abdoulaye Konaté, Losso Marie - Ange Dakouo , Yaya Coulibaly, Mama Koné, Lamine Diarra, Lassina Koné, Seydou Camara, Fatoumata Coulibaly, Yacouba Magassouba, N’fana Diakité, Cheick Tidiane Seck, NDji Yacouba Traoré, Samba Touré, Adama Keita, Salomé Dembélé, Salif Berthé, Amaïchata Salamata ou encore Tiéblé Traoré. « Ils vont y témoigner des valeurs humanistes de partage et d’entraide du Maaya », a indiqué Mamou Daffé. Précis, il dira que le vestibule Maaya-Bulon à Documenta Fifteen a été conçu pour être un espace d’art et du vivre ensemble.

Le Maaya Bulon sera décoré par des Karaw

« Il s’agit pour nous ici de susciter la création inspirée des signifiants du Bulon en résonance avec d’autres signifiants », a-t-il déclaré. Avant d’annoncer que le Bulon sera également décoré avec une forêt de Karaw. Selon lui, les Karaw sont un condensé de savoirs à dérouler. « Le kara est une planche de bois ajourée, à l’effigie d’un mâle et d’une femelle, comportant des signes porteurs de savoirs caractéristiques. Le Kara, au pluriel Karaw, est l’emblème du Kôrè, l’une des grandes sociétés d’initiation comme le Ndomo, le Komo, le Kono, le Nama, le Ciwara chez les Bamanan au Mali », a-t-il indiqué. Avant de préciser que la fonction première de chacune de ces institutions était de former la personne en harmonie avec sa communauté et l’univers. Mamou Daffé a ajouté que le Kara est un symbole et un support de savoirs, de valeurs morales, de spiritualité, de transcendance et d’union avec la divinité, acquis à l’issue d’épreuves physiques et psychologiques hautement éprouvantes. « L’ensemble karaw ici constitué est la simulation d’une forêt imaginaire, du bosquet initiatique du kôré qui abrite les initiations septennales. Chaque kara de cet ensemble est sculpté à l’image d’un partenaire du projet. L’ensemble ainsi constitué est la représentation symbolique d’un bosquet abritant les savoirs et techniques artistiques des partenaires de l’écosystème du projet », a-t-il déclaré.

A côté du Maaya bulon décoré de Karaw, la programmation malienne à Documenta 15 prévoit une cérémonie de thé. C’est une façon pour la FFSN de dire que dans le Mali contemporain, la consommation de thé est l’une des activités de loisir et de divertissement les mieux répandues. « La cérémonie de thé au Mali favorise les échanges, le partage d’expérience et de bonnes pratiques, et permet de promouvoir la diversité culturelle, le brassage, le vivre - ensemble et la cohésion sociale. C’est là où se côtoient régulièrement les représentants des différentes communautés », a déclaré Mamou Daffé. Avant d’ajouter que la cérémonie de thé est un espace contemporain de sauvegarde de nos valeurs du Maaya, impliquant la transmission de savoirs relationnels.

Et, pour joindre l’utile à l’agréable, dans le cadre de Documenta 15, il est prévu d’organiser un mini Festival sur le Niger sur les berges de la rivière Fulda de Cassel dans le cadre du programme public Maydan, en collaboration avec d’autres festivals membres du lumbung. Ce festival verra la participation d’artistes maliens tels que Cheick Tidiane Seck, Samba Touré, Salomé Dembélé, Adama Keita, Assaba Dramé, Kalifa Dembélé, Gaoussou Diao ( Fardo ) et Mariam Koné.

La Fondation Festival sur le Niger ?

Signalons que la Fondation Festival sur le Niger (FFSN), a été créée en août 2009 par Mamou Daffé - un entrepreneur créatif malien aux multiples casquettes- et son équipe. La naissance de cette institution culturelle s’est vite imposée suite au succès rencontré par le Festival sur le Niger un événement international de musique et d’art contemporain, qui se tient annuellement au mois de février à Ségou, au Mali. Le modèle entrepreneurial du Festival présente la particularité de s’adosser à la fois sur des valeurs locales et une roche managériale spécifique qui s’inspire des standards internationaux. C’est pour pérenniser et faire fructifier les acquis de Ségou ’ Art - Festival sur le Niger, qui en était alors à sa cinquième édition que, Mamou Daffé et son équipe créent la Fondation Festival Sur le Niger, une institution culturelle porteuse de multiples projets.

Par le biais de ses nombreuses activités, la FFSN promeut et valorise la culture locale et plus largement africaine. Elle contribue à la sauvegarde du patrimoine, et participe entre autres à la structuration du secteur culturel et à la promotion de la diversité culturelle et de la cohésion sociale à travers la Caravane Culturelle pour la Paix. Elle œuvre également pour la décentralisation de la vie culturelle pour favoriser l’accès de tous à la culture. Plusieurs programmes sont à l’œuvre tel que le programme DEL (Développement ECONOMIQUE LOCAL) qui par le biais d’une foire artisanale et agricole, promeut la créativité des artisans et l’industrie agroalimentaire de la ville de Ségou et crée un marché à dimension internationale pour les créateurs locaux et d’ailleurs. L’idée étant de promouvoir et de valoriser les produits locaux. La dernière foire s’est tenue du 1 au 7 février 2022, avec la participation de plus de 250.000 visiteurs.

La FFSN est basée sur un modèle entrepreneurial endogène dont l’originalité repose sur la combinaison de valeurs spécifiques communautaires propres au Mali appelées Maaya - avec des concepts généraux de l’entrepreneuriat classique. Le Maaya est un concept intégral d’humanité basé sur la relation entre l’individu et la communauté ». Ses principes sont applicables à chaque aspect de la vie : travail, leadership, politique, éducation, festivités, vie quotidienne, art, science, etc. Depuis plusieurs années , la FFSN œuvre à la structuration du secteur culturel à travers sa contribution à la création d’entités partenaires telles que le Centre Culturel Kôre de Ségou , un centre de référence régionale qui œuvre pour la promotion et le développement de l’Art et des métiers de la culture à Ségou , au Mali et en Afrique et l’Institut Köré des Arts & Métiers ( IKAM ) qui est le laboratoire de la Fondation Festival sur le Niger fondé sur l’expérience réussie et le succès du modèle entrepreneurial du Festival sur le Niger à Ségou , appelé l’entrepreneuriat culturel Maaya. L’IKAM est un institut d’enseignement supérieur de management unique en Afrique de l’Ouest qui forme en management culturel et en entrepreneuriat culturel.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav