• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Développement de la Commune de Bourem : A travers une coalition les filles et fils de la cité des girafes et des dattiers se donnent la main

    dimanche 21 janvier 2018 , par Assane Koné

    Pour jouer pleinement leur rôle dans le développement de la Commune de Bourem, des ressortissants de cette localité ont décidé de prendre le taureau par les cornes. Pour se faire, ils ont mis sur pied la Coalition pour la Commune de Bourem (CCB). Si cette coalition existe depuis le 15 septembre 2001, c’est à la faveur du dernier renouvellement de son bureau exécutif que la décision a été prise pour sa redynamisation. Et, les initiatives programmées à cet effet étaient le 21 janvier 2018 au centre d’une conférence de presse au siège de l’Association IR GANDA, à Bacodjicoroni ACI.

    « La Coalition pour le développement de la Commune de Bourem (CCB) est une association apolitique à but non lucratif créée à Bamako le 15 septembre 2001 par les filles et fils de la commune pour contribuer au développement économique et social de la localité. Elle a le récépissé 561/MATCL/DMI du 16 août 2002. », a indiqué Djibrila Maïga, Président de la Coalition pour le développement de la Commune de Bourem. Il avait à ses côtés l’Honorable Aïssata Cissé, député du cercle de Bourem.

    Selon lui, cette coalition est dirigée par un bureau de 19 membres, dans lequel tous les villages de la commune sont représentés avec 45% de jeunes et 30% de femmes. Il a ajouté qu’elle a pour logo une girafe, les dattiers et le Ford de Bourem, un monument historique.

    Il a ajouté que conformément à son slogan et à sa vision qui voudrait que « demain commence aujourd’hui », la Coalition dans le but d’atteindre ses objectifs, vient de se doter d’un plan d’actions 2018-2020, assorti d’un plan d’activités 2018.

    Il a levé le voile sur quelques activités de ce plan d’action. Ce sont : l’organisation d’une mission à Bourem pour sceller un partenariat avec le Conseil Communal et la Société civile locale, l’élaboration d’une monographie de Bourem, l’organisation d’une nuit de Bourem à Ségou afin de magnifier ce que les deux villes ont en commun et dans le but de rechercher un jumelage entre les deux communes, l’organisation d’un mission au Ghana pour mettre à contribution la diaspora dans l’exécution du plan d’activités, l’organisation de visites de courtoisie à des personnalités de Bourem pour solliciter leur adhésion et participation à la mise en œuvre du plan d’activités, la participation à des rencontres de sensibilisation pour la paix, la réconciliation, le vivre ensemble et la prévention des conflits, la recherche de partenaires pour la mise en œuvre du plan d’action, l’organisation d’une soirée culturelle à Bamako pour mieux faire connaître la culture de Bourem.

    Il a indiqué que le plan d’activités 2018, pour sa mise en œuvre va nécessité la mobilisation de 30 millions de FCFA. Selon lui, cette somme pourra être mobilisée par la vente des cartes de membres (2500 FCFA la carte), le paiement des cotisations annuelles (6000 FCFA par personne), les contributions volontaires des membres d’honneur et personnes ressources, des points focaux, des associations des villages de la commune, de la diaspora de Bourem, des sponsors et autres partenaires.

    « La redynamisation de cette coalition était plus que nécessaire, parce le problème de développement se pose avec beaucoup d’accuité dans le cercle de Bourem, un des cercles les plus enclavés du Mali et les plus démunis du Mali », a indiqué Djibrila Maïga. Avant de dire que la Commune de Bourem compte 12 villages sédentaires dont le village de Baria, celui du père de la Première Dame du Mali, Feu Attaher Haibala Maïga et le village de Taoussa où devra s’ériger le barrage de Taoussa et 9 fractions nomades. La Commune composée de Songhoï, peul, tamasheq, arabe, sorko et bella, compte une population de 35 019 habitants.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce