Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Coupures intempestives d’électricité : Le ras-le-bol des populations de Kalabancoro, Baco-djicoroni…

dimanche 12 mars 2017

EDM SA recommence avec son sport favori : les coupures intempestives de courant. Du coup les victimes maliennes lui ont trouvé un petit nom très intéressant : « Energie du mal ». Depuis une semaine, les populations subissent les affres des coupures. Dans la soirée du vendredi 10 mars 2017, certains quartiers de Bamako et Kalabancoro ont été plongée dans le noir de 21h à 2 heures du matin. Et ça continue. Les populations de ses quartiers expriment leur ras-le-bol.

Délestages ou coupures intempestives, difficile de qualifier ce qui se passe dans certains quartiers de Bamako et de Kalabancoro en ce début de période de chaleur. Depuis le début du mois de mars, les quartiers comme Kalabancoro, Tiebani, Kabala, Baco-djicoroni, Kalabancoura, à cause des coupures intempestives commencent en avoir un ras-le-bol, et expriment à qui veut les entendre leur sentiment d’exaspération profonde.

Les enfants, les vieilles personnes revivent, impuissants, le mal dans leur chair, les affres des ruptures sauvages de la fourniture électrique toutes les nuits depuis une dizaine de jours à un moment où la température avoisine les 37 degrés.

Les coupures intempestives se passent n’importe quand sans le moindre avis. Une chose est d’avoir des coupures d’électricité, une autre est d’avoir néanmoins les précisions sur les heures de coupure et de disponibilité.

La situation est récurrente en dépit des maintes promesses faites par les autorités et au regard des multiples chantiers démarrés en vue de trouver la solution définitive. Oui, EDM S.A, a du mal à satisfaire la clientèle malgré les milliards investis par les différents régimes.

En effet, les populations des quartiers les plus touchés par les coupures interpellent les autorités afin que des mesures urgentes soient prises pour soulager les enfants, jeunes, vieux et vielles qui n’arrivent plus à fermer l’œil de toute la nuit. Aujourd’hui, la pression démographique à Bamako met à nu une politique dépassée et sans vision. Résultat : les nombreux délestages et coupures de courant enregistrés ces dernières années. Monsieur le ministre de l’Energie, à quand une fourniture électrique suffisante pour mettre fin au calvaire des populations ?

A.S.

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de