Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Consolidation de la Paix et la cohésion sociale : L’AJCAD organise un sommet national intergénérationnel

mardi 17 mars 2020

L’association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (AJCAD) a tenu son sommet national intergénérationnel sur la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. Il s’agit d’une rencontre de deux jours du 13 au 14 mars 2020 au centre international de conférence de Bamako (CICB). L’objectif général est de renforcer le dialogue intercommunautaire, intergénérationnel et interculturel pour la consolidation de la paix et de la cohésion sociale.

L’ouverture de ces assises a enregistré la présence du représente du ministre de la jeunesse et du sport, la représentante de l’ambassade de la Norvège, le représentant du ministre des affaires religieuses et du culte, la directrice exécutif de l’AJCAD, des jeunes des régions et du district de Bamako, ainsi que d’autres personnalités.

« Il est plus qu’aujourd’hui opportun d’impliquer les jeunes en tant qu’acteur et non simple bénéficiaire dans les actions de consolidation de la paix et de la sécurité. Cette participation passera par la création d’espace d’échanges et de concertation entre les jeunes eux même dans toutes leurs diversités religieuses, sociales et culturelles », a déclaré Adam Dicko directrice exécutif de l’AJCAD. Elle a ajouté qu’il est temps que les parents multiplient les efforts dans, l’orientation, la sensibilisation et l’éducation des enfants.

Selon elle, ce projet dénommé « Passerelles intercommunautaires et intergénérationnelles par la consolidation de la paix et de la cohésion sociale au Mali », envisage de valoriser le dialogue au niveau national entre les jeunes du Mali. « L’AJCAD et ses partenaires à travers ce sommet visent à identifier les défis et les avancées en matière de construction de la paix et de la cohésion sociale », a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter qu’il s’agit d’engager des discussions sur la nécessité de créer une passerelle intergénérationnelle et intercommunautaire, de formuler des recommandations pour relever les défis liés à la construction du vivre ensemble.

Par ailleurs, la directrice de l’AJCAD a remercié les représentants de l’Aide de l’Église Norvégienne pour leur appui indéfectible auprès des autorités maliennes en particulier aux côtés des jeunes maliens. Elle a aussi mentionné que les leaders religieux et traditionnels constituent des acteurs incontournables pour la paix. Car selon ses justifications, ces derniers sont des repères moraux pour de nombreux jeunes. Et enfin ses derniers mots furent adressés aux délégations de jeunes venus de différentes régions du Mali.

Habib Kane, représentant du ministre des affaires religieuses et du culte, a indiqué qu’il s’agit d’un combat de bien-être. Avant d’affirmer que son département ne ménagera aucun effort pour la stabilité et la cohésion sociale. Pour cela, il dira que ce projet de l’AJCAD est d’une importance capitale pour la paix et la stabilité du pays. De son coté, le représentant du ministre de la jeunesse a martelé que le gouvernement ne cesse de multiplier les initiatives allant dans le sens de la cohésion et le développement durable.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav