| |

Changement climatique au Mali : La plateforme C-CASA outille les Hommes de médias

jeudi 2 décembre 2021

Une vingtaine de journalistes de la radio, de l’audiovisuel, de la presse écrite et de la presse en ligne, a participé à un atelier diagnostic au sein de la plateforme de dialogue science politique C-CASA Mali. Il a été organisé par l’Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT) dans ses locaux, le vendredi 26 novembre 2021.

Au programme de cet atelier, il était question de présenter la plateforme C-CASA Mali. Une plateforme nationale de dialogue science-politique pour l’adaptation de l’agriculture et de la sécurité alimentaire aux changements climatiques.

Il faut rappeler que, depuis 2012, le programme du CGIAR sur les changements climatiques, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS) supporte la création et le fonctionnement des plateformes de dialogue science-politique sur l’agriculture intelligente face au changement climatique (AIC) en Afrique de l’ouest. Ces plateformes, composées de différents acteurs du secteur agricole, ont été créées pour faciliter l’utilisation des évidences scientifiques afin de sensibiliser aux impacts du changement climatique sur l’agriculture. Ces plateformes veillent également à faire des recommandations sur l’intégration du changement climatique et de l’AIC dans les plans de développement agricole.

La diversité des acteurs composant les plateformes a pour objectif de répondre à la faiblesse de la communication et l’échange d’information entre les différentes parties prenantes. C’est dans ce cadre que l’ICRISAT a organisé cet atelier afin de renforcer, améliorer la contribution des médias au sein des plateformes de dialogue science-politique du Mali.

« Les médias sont le relais le plus important pour s’assurer que toutes ces informations scientifiques sont relayées aux bénéficiaires et de la bonne manière », a déclaré Dr Robert Zougmoré, coordinateur pour l’Afrique du programme du CGIAR sur le changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire.

A en croire, Dr Robert Zougmoré, le programme CCAFS, créé depuis 2010, a pour but de générer des connaissances scientifiques et techniques qui vont permettre à tous les acteurs impliqués dans le changement climatique, de véritablement avoir l’information, la connaissance et les évidences nécessaires pour prendre des décisions qu’il faut à tous les niveaux d’échelle afin de faire face aux défis du changement climatique et cela pour les secteurs de l’agriculture et de la sécurité alimentaire.

Notons que, cette journée a permis d’analyser la contribution des médias aux plateformes de dialogue science-politique sur les changements climatiques et l’AIC ; d’analyser les contraintes et les barrières qui entravent une participation effective des médias ; d’identifier et proposer des actions, des mesures pour améliorer, de renforcer l’implication des médias dans les plateformes science-politique.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav