| |

A SIX MOIS DE LA TENUE DES PREMIERES ELECTIONS AU MALI : Le calendrier sera-t-il respecté ?

mercredi 7 septembre 2022

A l’allure où les autorités prennent du temps dans la mise en place des organes qui organisent les élections, l’on est en droit de s’interroger si les élections auront lieu aux dates proposées pour mettre fin à l’embargo de la CEDEAO.

La désignation des membres de l’AIGE devrait avoir lieu depuis juillet 2022. A cause des désaccords dans le mode de désignation, elle n’a pas pu se faire dans délai prévu. C’est pratiquement un mois après que le ministre de l’Administration territoriale, faute d’accord avec les partis politiques, a initié le mode de tirage au sort pour désigner les membres de l’AIGE, et sans la participation des grandes formations politiques du pays. Cet état de fait a soulevé des grincements de dents du coté de la société civile et du côté des Hommes politiques.

Beaucoup s’interrogent si ce retard dans la mise en place de l’AIGE ne va pas impacter sur le respect des dates du calendrier, notamment celles des municipales, prévues en juin 2023. « Si les choses ne s’accélèrent pas, ce sera difficile de réviser les listes électorales, organiser le referendum (prévue en mars), puis passer à la tenue des municipales desquelles seulement 9 mois nous séparent », a laissé entendre un spécialiste des questions électorales au Mali.

De plus en plus, dans leurs commentaires, les citoyens lamda doutent de la tenue des élections aux dates indiquées. D’aucuns estiment même que le fait de retarder la mise en place de l’AIGE est fait à dessein, histoire de trouver des alibis pour repousser les dates des élections et se maintenir au pouvoir.

Il est rappelé qu’à l’issue des rencontres avec la classe politique, un premier chronogramme des différents scrutins, ainsi que des réformes politiques et institutionnelles, avait été présenté à la classe politique malienne. Ainsi, le référendum est prévu pour mars 2023, l’élection des conseillers des collectivités territoriales pour juin 2023, tandis que les premier et deuxième tours de l’élection des députés à l’Assemblée nationale sont respectivement programmées en octobre et novembre 2023. La présidentielle est attendue en février 2024.

Djibril Diallo
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav