Version imprimable de cet article Version imprimable | |

5ème session du conseil d’administration de l’autorité pour l’aménagement de Taoussa : Des avancées significatives enregistrées

jeudi 24 mai 2018

Malik Alhousseini, ministre de l’énergie et de l’eau a présidé le jeudi 24 mai 2018 la cérémonie d’ouverture des travaux de la 5ème session du conseil d’administration de l’autorité pour l’aménagement de Taoussa. L’objectif du projet est d’améliorer les conditions de vie des populations et des régions du Nord du Mali en général.

Malik Alhousseini, à l’entame de ses propos a rappelé que l’année 2017 a été marquée par des activités significatives dans la vie du projet. Dans le domaine des travaux, elle a été marquée par le démarrage des travaux de la route dont les résultats portent sur 14,5 Km de terrassement, la réalisation de 15 ouvrages d’art, 60 Km d’étude d’exécution et 90 Km de levés topographiques. La réalisation des marchés du barrage et ses ouvrages annexes, qui ont conduit le département à organiser une visite de travail auprès de l’ensemble des institutions financières qui participent au financement du projet pour solliciter leur accompagnement. Lesdites visites selon lui ont été sanctionnées par un accord de principe pour maintenir les financements mais aussi, pour élaborer une feuille de route qui détermine le planning des actions nécessaires pour recruter une entreprise capable de travailler dans le contexte actuel du Mali.

Dans le domaine des mesures sociales, elle a été marquée par la signature de 5 marchés portant sur la construction du nouveau village de Taoussa situé dans l’emprise du barrage et la conclusion du marché relatif à l’actualisation de l’étude d’impact environnemental et social assorti d’un projet portant sur les équipements collectifs.

Dans le domaine sécuritaire, elle a été marquée notamment, par la réalisation des mesures de sécurité issues du protocole de sureté qui se traduisent par la réalisation de 3000 mètres linéaires de tranchée anti-véhicules, des casses-vitesses sur le site de Taoussa, la pose de concertinas sur les murs de l’escadron de gendarmerie et les murs des dix villas, le système d’alimentation en eau potable et les postes d’observation de militaires, l’achat de 18 véhicules militaires dont 2 blindés réservés au transport des experts, le recrutement d’une société de gardiennage sur le site de Taoussa.

Dans le domaine des rencontres, l’année précédente a été marqué par la tenue, les 23 et 24 février 2017 de la rencontre de concertations des partenaires techniques et financiers qui pour identifier toutes les difficultés entravant l’exécution normale du projet de dégager les voies et les moyens appropriées en vue de trouver des solutions adaptées et efficaces pour le redémarrage effectif du projet. La rencontre tripartite (Mali-Chine-Enterprise SINOHYDRO) du 24 mars 2017 au ministères des affaires étrangères en vue de la mobilisation de l’entreprise sur le terrain, l’organisation les 29 au 30 juillet 2017 à Taoussa de la rencontre d’évaluation du plan d’action issu de l’atelier des 3, 4et 5 septembre 2016 tenu à Gao et les visites auprès des partenaires techniques et financiers du projet.

Les activités pour l’année 2018 d’après le ministre Malik Alhousseini sont relatives au recrutement effectif d’une nouvelle entreprise capable de travailler dans le contexte actuel de sécurité de la zone du projet, à la poursuite des travaux de la route avec le renforcement des équipes de terrain, à la construction des villages de Taoussa et de Chabaria. Au démarrage des actions d’information, de sensibilisation et de communication en direction des populations pour leur permettre de comprendre le changement qui va s’opérer avec les réalisations du barrage et de se préparer pour en tirer le maximum de bénéfices.

A l’occasion de cette session, les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour : le compte rendu de la 4ème session du conseil d’administration, l’état d’exécution des recommandations de la 4ème session, le rapport d’activités de l’année 2017 et le programme d’activités de 2018 et son budget prévisionnel.

Il a invité les acteurs à l’examen des documents soumis à leur appropriation en vue de donner les orientations idoines pour la bonne marche du projet. Aussi de réitérer ses remerciements à tous les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement dans cette exaltante mission de réalisation du projet d’aménagement de Taoussa.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques