Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Yacouba Sidiki Traoré, secrétaire général de la femafoot : « Notre objectif fondamental c’est de remporter les différents trophées »

samedi 20 juillet 2019

Le jeudi 6 octobre 2016, le secrétaire général Yacouba Sidiki Traoré a animé une conférence de presse au siège de la fédération malienne de football, en présence de Manfa Keita, président de la commission médias à la femafoot. La dite conférence se focalisait sur le thème : le tournoi de montée saison 2016-2017, la qualification des différentes équipes nationales du Mali (sénior, junior, cadet et féminine) aux phases finales des CAN, organisations des compétitions nationales et les perspectives de la nouvelle saison. Il a déclaré : « « Notre objectif fondamental c’est de remporter les différents trophées parce que nous avons une génération qui gagne et qui sait jouer, il s’agit de les accompagner »

Pour le tournoi de la montée saison 2016-2017, il a dit « nous sommes dans un système de Championnat avec la relégation et la montée. Cette année compte tenu de la situation exceptionnelle on a repêché certains clubs, au lieu de seize (16), nous avons démarré cette année avec vingt (20) clubs. A la clé, la relégation de quatre clubs et la montée de deux clubs pour la saison prochaine. On a décidé de trois temps le court, le moyen et le long terme. Le court terme avec les clubs relégués et la montée de deux clubs ».

Il a souligné qu’au terme du moyen terme « si nous continuons la relégation avec la montée de deux clubs jusqu’à ce qu’à long terme on obtiendra seize 16 clubs en première division. A l’issu de la première phase on a joué avec un Championnat de formule deux poules ». Selon les explications de Yacouba Traoré, la poule A à 10 clubs et la poule B a aussi 10 clubs, avec une possibilité de relégation et de qualification pour la deuxième phase.

Selon lui, il y a deux clubs qui sont relégués par poule dont les deux derniers et les deux premiers étaient qualifié pour discuter les Carré-d ‘as pour dégager le champion et faire le classement. A l’issue du processus quatre clubs ont été relégués. Il s’agit de l’AS Savana de Mopti, l’AS Police de Bamako, debot club de Mopti et l’Avenir de Tombouctou qui a malheureusement refusé de participer.

Et au Carré-d’AS c’est le Stade qui a été classé premier, l’AS Réal deuxième, le Djoliba AC troisième et les Onze créateurs de Niarélé quatrième.

Par ailleurs, pour le secrétaire général, il y a lieu de rappeler parmi les critères éligibles pour les commissions CAF, chaque compétition à un cahier de charges. Dans ce cahier de charges, les critères d’éligibilité sont déjà dégagés. Parmi les quatre qualifiés pour le carré-d ‘as, le premier du championnat et le second respectivement le Stade et le Réal, les Onze créateurs détenteur du trophée et le troisième du championnat le Djoliba, sort en Coupe CAF.

Pour parachever le Championnat national, la mesure d’accompagnement c’est la montée. Selon le secrétaire général la montée commencera du 9 au 16 octobre pour la poule de Koulikoro et du 9 au 18 octobre pour la poule de Gao.

La poule de Gao est composée de quatre clubs : le représentant de la ligue de Mopti (Nangabanou FC), le représentant de la ligue de Sikasso, l’AS Douanes, le représentant de Ségou (l’Office du Niger sport) et le représentant de Gao (Sonni).

Dans la poule de Koulikoro, il y a le club championnat de la ligue de Koulikoro, le club champion de la ligue de Kayes et le Black Start de Bamako.

Selon Yacouba Sidiki Traoré, il y a un déséquilibre, mais les raisons sont simples parce que la montée est organisée entre les champions de nos ligues régionales. Les ligues régionales sont au nombre de neufs ; mais les ligues de Kidal et de Tombouctou n’ont pas participé.

Selon lui, la participation dans les compétions nationales a un préalable statutaire. Il faut d’abord payer les cotisations et il faut confectionner les licences. Si ces préalables ne sont pas respectés, vous ne pouvez pas participer dans les compétions fédérales.

En ce qui concerne la qualification des différentes équipes nationales sénior, junior, cadet et féminine aux phases finales de la CAN, le secrétaire général de la femafoot a remercié les hommes de la presse pour l’accompagnement. « Sans l’accompagnement de la presse c’est très difficile d’atteindre les objectifs », a-t-il estimé.

Pour les organisations des compétitions nationales durant la saison sportive 2016-2017, selon le secrétaire général, il y aura un championnat national intégral c’est-à-dire la reprise de l’ancienne formule : la poule unique. La coupe du Mali et les championnats des différentes catégories d’âge. Pour les perspectives de la nouvelle saison, selon M Traoré, « l’objectif fondamental c’est de remporter les différents trophées parce que nous avons une génération qui gagne et qui sait jouer. Il s’agit de les accompagner ».

Lamine Kané

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.