Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Ville de Kayes : Le FIRKA 2018 a comblé toutes les attentes

jeudi 19 avril 2018

La 8ème édition du festival international des Rails de Kayes (FIRKA) a eu lieu du 13 au 15 avril 2018. La ville de Kayes et ses environs ont vécu l’une des activités culturelles majeures, qui participe au développement locale. Durant trois jours des conférences débats, une exposition vente des produits artisanaux venant des villes et villages que traversent les Rails du Sénégal au Mali, la finale de la coupe du Port Autonome de Dakar (PAD), une visite touristique, une série de concerts, sont autant d’activités qui étaient au rendez-vous de cette édition.

A travers les Rails les uns et les autres ont fêté une union, un partenariat, un avenir radieux. Les activités de cette édition ont été un véritable succès dans la Cité des Rails, Kayes, ville d’une riche culture. Cet important évènement inspiré des valeurs culturelles, a été un lieu de témoignage et de reconnaissance. Les festivaliers ont insufflé à la ville de Kayes une animation variée et riche. Du 13 au 15 avril 2018, Kayes est devenue la capitale culturelle de la sous-région. Elle a vécu au rythme des folklores peulhs, Malinkés, Soninkés, Maures, Khassonkés, Wolofs et Bambara, etc.

La cérémonie de clôture de la 8ème édition du festival international des Rails de Kayes (FIRKA) a enregistré trois allocutions : celle du représentant du gouverneur de la région de Kayes, du représentant du Port Autonome de Dakar et l’initiateur du festival.

Elle a été suivie par une remise des attestations de reconnaissance, au Port Autonome de Dakar, à la Radio Seko FM de Kayes, à la Caisse Nyésikisso de Kayes, au partenaire Doucouré Counba, à Orange Mali, au conseil des maliens des chargeurs et à la chambre de commerce et d’industrie du Mali.

Selon le représentant du gouverneur, cette belle initiative est à saluer. « Nous sommes convaincus que ce festival est la voie la plus certaine de rapprochement des populations », a-t-il déclaré. Il a salué les efforts entrepris par les autorités sénégalaises et les facilités accordées aux maliens sur le corridor et au niveau du Port. « Notre détermination ne doit pas faiblir en aucun moment et les objectifs recherchés sont à notre portée », a-t-il déclaré.

Il a estimé que la 8ème édition du festival a vécu et les remords d’une séparation après plusieurs jours de communions, seront durement ressentis. Pour cela, il a demandé aux responsables Sénégalais présents de transmettre les salutations fraternelles et cordiales de toute la population de Kayes, en particulier et du peuple malien en général, à leurs frères et sœurs du Sénégal. Il leur a souhaité un bon retour dans leur foyer respectif.

Le représentant du gouverneur a remercié les membres de l’association du festival international des Rails de Kayes, dirigée par Alou Coulibaly, plus connu sous le nom de « Black » pour les intimes.

Le représentant du Port Autonome de Dakar, a rappelé que les liens qui lient la communauté Sénégalaise et la communauté Malienne datent de très longtemps. « Nous avons l’obligation de pérenniser les acquis », a-t-il déclaré. Il a souhaité que le partenariat qui lie ces deux pays soit une continuité et a renouvelé leur engagement aux côtés de la Cité des Rails, en particulier et du Mali en général.

Alou Coulibaly, l’initiateur du festival, a souhaité vivement que la prochaine édition soit. Il a souhaité que cette prochaine édition, soit une édition encore plus particulière et très riche en activités pour le bonheur des populations.

Il a remercié la population de Kayes, les festivaliers qui sont venus d’ailleurs et ceux d’ici, les autorités de Kayes, les partenaires techniques et financiers, notamment le Port Autonome de Dakar pour avoir magnifié par leur présence la 8ème édition du festival international des Rails de Kayes.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques