Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Tourisme religieux : Koni et ses invités célèbrent la grotte qui a vu naître Soumangourou Kanté

mardi 25 juin 2019

Pour la 10ème année consécutive, la population du village de Koni et environs, a célébré la célèbre grotte qui a vu naitre Soumagourou Kanté, que certaines légendes ont voulu présenter comme un roi sorcier. Prières, lecture de coran et la visite de la grotte, ont agrémenté la journée du 16 juin 2019 à Koni.

Faire de Koni, une escale dans le circuit touristique au Mali, est la volonté affichée par ses ressortissants. Localité située à environ 96 km de Bamako et à 30 km de Fana, dans la commune rurale de Binko, abrite une grotte, notoirement connue comme lieu de naissance de Soumangourou Kanté le Roi du Sosso. Depuis quelques années, cette grotte est en passe de devenir une attraction au-delà des frontières de notre pays. De plus en plus de personnes sont convaincues que des prières, des vœux, des souhaits et des sollicitations de tous genres adressés à Dieu en ces lieux, ont d’énormes chances d’être réalisées.

Déjà, un site historique par le fait que les populations riveraines de génération en génération, convaincues par la tradition orale que c’est le lieu de naissance de Soumangourou Kanté, « Datchama Coulibaly » peut aujourd’hui prétendre à un statut de site historique.

Depuis 10 ans, les ressortissants de Koni se battent avec leurs maigres moyens pour faire admettre aux autorités maliennes que la grotte située à la lisière de leur village mérite beaucoup plus d’attention.

Cette année, aucun ressortissant de la localité, accompagné souvent par des amis, n’a voulu ce faire conter l’évènement. Déjà la veille, au soir, ils étaient tous arrivés au village. Et, du coup, les retrouvailles ont imprimé une allure de fête à cette bourgade.

Tôt le matin, pratiquement après le petit déjeuner, la mosquée du village a été prise d’assaut. Personnes âgées, hommes, femmes et enfants, parés de leurs plus beaux habits, ont convergé dans la cour de la mosquée aménagée pour la circonstance pour écouter les leaders religieux. Le Coran y a été lu à plusieurs reprises. Des bénédictions individuelles et collectives y ont été formulées, pour les maliens et pour le Mali, l’Afrique et le Monde.

A la fin de la lecture de coran, c’est à pas de course, sous un soleil ardent que la foule a convergé vers la colline qui abrite la grotte « Datchaman Coulibaly ». A pied, sur des motos, des vélos et dans des voitures souvent surchargées, c’est une marée humaine qui est allé se recueillir dans la grotte qui a vu naître Soumangourou kanté à Koni.

Ce 17 juin 2019, le Comité d’organisation, a mis les petits plats dans les grands, pour que les prières, les vœux, les souhaits et les sollicitations formulés par les uns et les autres, se fassent dans de bonnes conditions.

« Par cette célébration annuelle, l’Association des ressortissants de Koni (ADRK), tient à insérer le site de la grotte qui a vu naître Soumagourou Kanté, le Roi Soss, dans le circuit touristique au Mali », nous a indiqué Boubou Coulibaly dit Sèguè, membre de la Commission d’Organisation.

Mais, en attendant que les démarches initiées auprès des autorités chargées de la promotion du tourisme et de la culture au Mali, ne portent leurs fruits, les responsables de l’ARDK ont une certaine ardeur, un certain dynamisme qui montre leur engagement à faire la promotion et la valorisation du site historique, religieux et touristique qui a vu naître Soumagourou Kanté et appelé « Datchama Coulibaly ».

Grand absent de l’édition de cette année, Soumana Kané, communicateur traditionnel et ancien agent du ministère de l’artisanat et du tourisme à la retraite à Fana, lors des activités de célébration de l’année dernière, avait rappelé que c’est au cours du 3e Congrès des historiens ténu à Bamako, le 12 septembre 2001, que le traditionaliste feu Djeli Bakary Koné a déclaré que Soumagourou Kanté, contrairement à toutes les images négativistes, a été un grand roi, un héros entouré de mystère. Selon lui, parmi ces mystères, son lieu de naissance vient en bonne place. « Et ce lieu, selon feu Djeli Bakari Koné, c’est dans les grottes d’une colline qui est à Koni », avait rappelé Soumana kané. Avant de préciser que Koni dont il est question se trouve dans le « Kegneka ».

En attendant que les autorités maliennes chargées de la promotion du tourisme veuillent s’assumer dans la promotion et la valorisation de ce site, la grotte qui a vu naître Soumagourou kanté est en passe d’assurer sa propre promotion et valorisation. « Toutes les prières, tous les vœux, tous les souhaits et toutes les demandes adressés à Dieu en ces lieux, ont de fortes chances d’être exaucés », nous a indiqué Boubou Coulibaly dit Sèguè, membre de l’ADRK. Et, en ces temps qui courent, un site avec de tels pouvoirs, frisant le miracle, développe une force d’attraction exceptionnelle sur la population.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.