Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Station de pompage de Kabala (1ère phase) : l’eau coulera d’ici la fin du mois

mercredi 15 mai 2019

C’est officiel. La station de pompage de Kabala longtemps attendue sera opérationnelle d’ici la fin de mai 2019. Les populations de Bamako et environs connaitront ainsi une diminution la pénurie de la demande en eau potable.

Enfin, après plusieurs dates annoncées puis reportées, la coulée des premiers mètres cubes d’eau du projet de Kabala est prévue pour ce mois de mai. Autrement dit, sauf cataclysme, l’eau produit par la station de pompage de Kabala sera mise à la disposition de nos populations d’ici la fin de mai 2019.

Selon une source de la cellule de gestion du projet de Kabala, la Société malienne de patrimoine et de l’eau potable (Somapep), cette fois-ci « tout est fin prêt » et l’eau coulera dans les robinets.

Initialement prévue pour être opérationnelle en mars 2019, la station de pompage de Kabala avait connue un certain nombre de problèmes qui ont occasionné un report de la date indiquée.

Le 28 octobre 2018, un incendie s’est déclenché sur les chantiers et a consumé les équipements à l’intérieur du décanteur de l’ouvrage de la tranche ferme du projet d’alimentation en eau potable. L’incident a complètement chamboulé le chronogramme de mise en œuvre du projet et changé la donne.

Le second incident qui a retardé les travaux est consécutif à une fissure d’un tuyau principal en alimentation d’eau survenu lors d’un essai de lâchée d’eau.

La station de pompage de Kabala est l’une des plus importantes infrastructures de production d’eau potable dans la sous région, voire en Afrique. Il soulagera les populations de Bamako et ses environs qui connaissent une forte croissance démographique.

Les mêmes causes annonçant les mêmes effets. La station de pompage de Kabala occasionnera la fin du calvaire d’eau pour les populations de Bamako et environs. Après une première phase de branchements sociaux (30 000 F au lieu du prix initial qui est de 110 000 F CFA) sur le réseau de la station compacte de Kabala où 300 000 personnes ont été desservies en eau potable, une seconde phase de branchement social en eau potable est attendue pour la station de pompage de Kabala. Selon nos sources, le branchement social sera en dessous des 30 000 F CFA.

Il est attendu de Kabala une production de près de 300 millions de litres d’eau potable chaque jour. Le projet de Kabala est une étape majeure d’un ambitieux programme qui mettra totalement les habitants de la capitale à l’abri de la pénurie d’eau dans quelques années. Il prévoit une amélioration substantielle de la capacité opérationnelle de la SOMAGEP en ravitaillant 1,2 million de consommateurs.

Pour mobiliser les ressources financières nécessaires à la réalisation de toutes les composantes du projet, le gouvernement a eu besoin du concours de 7 bailleurs de fonds : l’Agence française de développement (AFD), la Banque africaine de développement (BAD), la Banque européenne d’investissement (BEI), la Banque islamique de développement (BID), la Banque mondiale, l’Union européenne et la Coopération italienne.

Djibril Diallo

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.