Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Sortie de crise à la FEMAFOOT : La proposition du nouveau ministre des Sports d’une solution à la malienne, rejetée

jeudi 4 janvier 2018

Ce texte que vous allez lire pouvait aussi être intitulé : « FEMAFOOT : Le Collectif des Ligues, Clubs et Associations Majoritaires refuse poliment la proposition du nouveau ministre du sport ». Comment penser qu’à ce niveau de la crise du football malien, une solution à l’amiable est encore possible ? En tout cas, le Nouveau ministre des Sports n’avait sûrement pas mesuré l’ampleur et la profondeur de cette crise qui n’est pas loin du « Bougouni examen », comme ça se dit chez nous. Et, s’il avait compris, après la décision de la FIFA, il n’allait jamais vouloir tenter de réconcilier les deux camps et leur proposé une solution à la malienne, qui à notre point de vu vient un peu trop en retard. En tout cas sa proposition a été poliment rejetée par le Collectif des Ligues, Clubs et Associations Majoritaires de la Fédération Malienne de Football, même si un communiqué du secrétaire général du ministère veut nous convaincre du contraire. Lisez le contenu des deux communiqués à propos de la même rencontre !

Communiqué de presse Collectif des Ligues, Clubs et Associations Majoritaires de la Fédération Malienne de Football

Le Collectif des Ligues, Clubs et Associations Majoritaires de la Fédération Malienne de Football, informent le peuple malien et l’opinion internationale que sur invitation du Ministre des sports une rencontre a réuni le mercredi 03 janvier 2018 une délégation dudit Collectif et le Ministre des sports entouré de ses proches collaborateurs.

Le Collectif remercie le Ministre pour son initiative à inviter les différents protagonistes pour une prise de contact afin de s’informer de l’évolution de la crise et proposer aux uns et autres sa solution de sortie de crise.

Au cours de cet entretien emprunt de cordialité et de sportivité, les membres du Collectif ont réaffirmé clairement au Ministre leur entière adhésion à la décision de la FIFA pour la mise en place d’un Comité de normalisation.

Ce Comité de normalisation sous l’égide de la FIFA, après l’échec de toutes les tentatives de résolutions locales serait un instrument idéal pour aplanir les problèmes et organiser des élections transparentes, libres et crédibles pour le bonheur de notre football.

Le Collectif encourage le Ministre dans son élan patriotique et le rassure de sa totale disponibilité à l’aider pour la réussite de sa mission.

Bamako, le 04 janvier 2018
Pour le Collectif
Le Président
Mamadou DIPA FANE

-----------------------------------------------
Communiqué de presse du Ministère des Sports

Contacté par les deux parties, à l’effet de trouver une solution à la malienne, dans la crise du football, le ministre des Sports, Maître Jean Claude Sidibé, a reçu ce mercredi Monsieur Salaha Baby et ses partisans, d’une part et Monsieur Mamadou Touré et ses partisans, d’autres part.

A l’issue de cette rencontre, le ministre s’est réjouit de la volonté des parties d’aller à l’apaisement et à la réconciliation des cœurs et des esprits.

Le ministre a saisi cette occasion pour inviter l’ensemble des acteurs du football à privilégier l’intérêt supérieur de la nation dans le dénouement rapide et définitif de cette crise qui n’a que trop duré.

Le ministre des Sports a réaffirmé sa disponibilité à toute initiative visant la reconstitution de la grande famille du football.

Bamako, le 3 janvier 2018
Le secrétaire général
Seydou Dawa
Chevalier de l’Ordre National

Notre analyse

Contradiction sur l’initiateur de la rencontre

« Contacté par les deux parties, à l’effet de trouver une solution à la malienne, dans la crise du football, le ministre des Sports, Maître Jean Claude Sidibé, a reçu ce mercredi Monsieur Salaha Baby et ses partisans, d’une part et Monsieur Mamadou Touré et ses partisans, d’autres part », précise d’entrée de jeu le Communiqué du Ministère des Sport.

Il est clair que par cette phrase, le ministère précise que ce sont les deux parties qui ont initié la rencontre pour trouver une solution à la malienne à la crise de la FEMAFOOT.

Or, il ressort clairement du Communiqué de presse du Collectif que l’initiative est du Ministère et il ne mentionne même pas la présence de l’autre camp à cette rencontre. « Le Collectif des Ligues, Clubs et Associations Majoritaires de la Fédération Malienne de Football, informent le peuple malien et l’opinion internationale que sur invitation du Ministre des sports une rencontre a réuni le mercredi 03 janvier 2018 une délégation dudit Collectif et le Ministre des sports entouré de ses proches collaborateurs », indique le Collectif. Qui croire ?

Contradiction sur la résolution forte issue de cette rencontre

En lisant l’objectif de la rencontre aux termes du Communiqué du Ministère des Sports et le paragraphe II du même communiqué, on a l’impression que les deux parties, sous le regard du Ministre des Sports ont décidé d’enterrer la hache de guerre et d’aller à une solution à la malienne.

Mais, la réalité est que cela n’est qu’une illusion d’optique. Parce que le Communiqué de Presse du Collectif se veut plus précis. « Au cours de cet entretien emprunt de cordialité et de sportivité, les membres du Collectif ont réaffirmé clairement au Ministre leur entière adhésion à la décision de la FIFA pour la mise en place d’un Comité de normalisation », indique sans détour le Communiqué du Collectif. Avant de préciser que « Ce Comité de normalisation sous l’égide de la FIFA, après l’échec de toutes les tentatives de résolutions locales serait un instrument idéal pour aplanir les problèmes et organiser des élections transparentes, libres et crédibles pour le bonheur de notre football ». Là encore, la question reste posée : Qui croire ?

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !