• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Soirée inaugurale de la 11ème édition des Rencontres de Bamako : Bassékou Kouyaté et Assa kida disent « aw bissimillah » ‘’fototalaw’’

    mardi 5 décembre 2017 , par Assane Koné

    Dans le cadre de la 11ème édition des Rencontres de Bamako, Biennale africaine de la photographie, Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture et M. Abdelhamid Addou, Président directeur général de Royal Air Maroc, ont organisé une soirée inaugurale pour souhaiter la bienvenue à tous les participants. Cette soirée a été animée par deux artistes maliens : Bassékou Kouyaté et Assa Kida.

    La fête fut belle au Musée national du Mali, le Samedi 2 décembre 2017. Il ne pouvait en être autrement. Les jardins du Musée nationale du Mali aménagés pour la circonstance, offraient un cadre festif. Et, surtout que du côté de la programmation, les invités de la 11ème édition des Rencontres de Bamako étaient bien servis. Bassékou Kouyaté et Assa Kida devaient rivaliser d’ardeur pour agrémenter cette soirée qui a tenu toutes ses promesses. Et, ils n’ont pas du tout trahi le talent qu’on leur reconnaissait. Et, mieux, lors de cette soirée, ils ont exposé un pan de la riche culture musicale du Mali.

    Pour rester dans le tempo du thème de la 11ème édition des Rencontres de Bamako, l’on peut sans risque de se tromper dire que le groupe de Bassékou Kouyaté et celui de Assa Kida, le temps d’une soirée, ont « contribué par leurs gestes artistiques à façonner les nouveaux imaginaires d’un continent en profonde mutation », comme le disait Marie-Ann Yemsi, Commissaire de la 11ème édition des Rencontres de Bamako, lors de la cérémonie d’ouverture officielle. Mieux, ces deux artistes et notamment Bassékou Kouyaté, par leur géni créateur, ont convaincu plus d’une personne, que le continent propose aujourd’hui « une contribution africaine dans un monde qui impose d’inventer les ressorts du futur », pour citer Marie-Ann Yemsi.

    Un orchestre sans instruments modernes et qui produit des sonorités qui invitent le monde entier à partager un humanisme qui vient de la partie africaine, le Mali, est la prouesse réalisée par Bassékou Kouyaté. Et, ce talent a été salué lors de la soirée inaugurale par des artistes, des citoyens du monde. Ça se voyait. Bassékou Kouyaté, accompagné comme d’habitude par son épouse Ami Sacko, a eu de la peine pour descendre de la scène. Emballés par la musique de Bassékou qui puise dans le terroir du royaume bambara de Ségou, nombreux sont les participants à la 11ème édition des Rencontres de Bamako, qui ne se sont pas priés pour rejoindre la piste de danse, qu’ils n’ont plus voulu quitter. C’était un beau spectacle et en même temps un beau message : Malgré nos diversités, nous avons beaucoup de choses en commun, dont la capacité d’apprécier une très belle mélodie et une belle rythmique.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce