Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Situation sécuritaire au Mali et au Sahel : Le Commandant d’AFRICOM, Général Townsend, en visite à Bamako

mercredi 18 septembre 2019

Un Communiqué de presse de l’Ambassade des USA au Mali, annonce que « lors de sa première visite régionale dans plusieurs pays en Afrique de l’Ouest, le général Stephen Townsend, commandant du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), s’est rendu au Mali le 16 septembre 2019 ».

Selon le communiqué, cette visite a été l’occasion de rencontrer les dirigeants maliens et de discuter de l’évolution de la situation sécuritaire au Mali et au Sahel. « L’Ambassadeur des États-Unis, Dennis B. Hankins, et une délégation de hauts responsables de l’armée américaine ont accompagné le commandant pour rencontrer le président Ibrahim Boubacar Keïta afin de discuter de la lutte contre le terrorisme, du leadership régional et de la coopération sécuritaire entre les États-Unis et le Mali », précise le communiqué.

Il a annoncé qu’au cours de sa visite, le général Townsend et sa délégation ont également rencontré des responsables militaires maliens et des partenaires internationaux, y compris des dirigeants du G5 Sahel. « Le général Townsend a rappelé l’intérêt de l’armée américaine de renforcer les institutions de défense afin d’aider les forces maliennes à booster leurs capacités en matière de protection et de sécurité de la population », a précisé le communiqué.

« La situation sécuritaire au Sahel préoccupe clairement les États-Unis. Le Commandement des États-Unis pour l’Afrique continuera de soutenir les efforts internationaux visant à réduire la capacité des organisations extrémistes violentes à mener des attaques violentes au Mali, ainsi que ceux visant à perturber et à neutraliser leurs réseaux », a déclaré le général Townsend, selon le communiqué. Avant d’ajouter qu’il a déclaré : « Nous croyons fermement en notre partenariat et espérons renforcer notre coopération pour aider le Mali à apporter la sécurité et la stabilité à ses citoyens et à la région. »

Et, le communiqué de préciser que l’Ambassadeur des États-Unis, Dennis B. Hankins a ajouté : « L’ambassade américaine à Bamako se réjouit de la visite du général Townsend comme une occasion de rencontrer directement les dirigeants maliens et de voir les efforts du gouvernement américain illustrant le partenariat solide que nous avons avec le peuple malien. En travaillant ensemble, nos gouvernements sont mieux en mesure de combattre les causes profondes du terrorisme, de contenir les menaces et d’améliorer la prospérité et la stabilité à long terme de ce magnifique pays et de cette région. »

Le communiqué a rappelé que l’assistance civile et militaire du gouvernement des États-Unis au Mali est conçue pour lutter contre les facteurs d’instabilité et d’extrémisme par le biais de partenariats visant à améliorer la santé, l’éducation, la sécurité alimentaire et la gouvernance. « Les États-Unis contribuent à la lutte antiterroriste au Mali en formant les forces de sécurité à faire face aux urgences et en renforçant les institutions militaires maliennes afin d’améliorer les procédures judiciaires, les structures administratives de recrutement et la formation des officiers », a-t-il précisé.

Enfin, le communiqué a levé le voile sur l’itinéraire du général Townsend qui comprenait des escales au Burkina Faso et au Niger. « Il était accompagné d’une délégation d’AFRICOM dont le major-général William Gayler, directeur des opérations et de la cyber-sécurité ; le major-général Christopher E. Craige, directeur de l’engagement stratégique et le brigadier général Dagvin R.M. Anderson, commandant de opérations spéciales en Afrique », a-t-il conclu.

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.