Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Ségou : Alima Coulibaly, la femme menuisier du Mali

mardi 27 février 2018

Voilà la situation de cette jeune fille qui nous a beaucoup inspiré. Une jeune fille pour laquelle nous voudrions que les personnes de bonne volonté agissent. N’ayant pas pu décrocher le baccalauréat, elle s’est lancée dans l’apprentissage des métiers. Aujourd’hui, elle évolue dans la menuiserie bois. Une femme menuisier ? Cela n’est pas connu de la nature des maliens. Pourtant, elle, elle vit de ça aujourd’hui.

Il s’agit d’Alima Coulibaly, dont l’atelier fait face au terrain de football de la mission catholique. Du haut de ses 22 ans, Alima n’a pas pu décrocher son diplôme de baccalauréat. Malgré tout elle ne s’est pas lancée dans le désespoir. C’est ainsi qu’elle a décidé de se lancer dans l’hôtellerie. Pour se faire, elle s’est rendue à l’APEJ. Là-bas, il lui a été conseillé, par quelqu’un de faire autres choses, surtout que le nombre de demandes en hôtellerie était énorme. Et entre la menuiserie bois, la maçonnerie et la menuiserie métallique, Alima Coulibaly a décidé de suivre la formation en menuiserie bois. Elle va donc suivre une formation théorique et pratique de 6 mois. Ils étaient sept à suivre la formation et elle, la seule à être confirmée. Puis, elle a reçu une subvention de l’APEJ qui lui permit d’acheter quelques matériels de base.

Depuis, elle se débrouille telle qu’elle peut pour gagner sa vie. Malheureusement, notre courageuse jeune fille est confrontée à beaucoup de problèmes. Elle manque de matériels et de matériaux de travail. Elle est minimisée par certains, parce qu’elle est femme. Néanmoins, la jeune se plait dans ce qu’elle fait et veut gagner sa vie à la sueur de son front. Seulement elle a besoin de l’appui de tous pour lui permettre de prospérer dans cette destination qu’elle s’est donnée.

A notre passage à son atelier, au bord de la RN6, dans le quartier Bananissabakoro, en face du terrain de la mission, elle était en train de faire son hangar, qu’elle a grâce, à l’appui financier de la somme de 90 000 Francs CFA, par une personne de bonne volonté. Justement, c’est de ce qu’il s’agit aujourd’hui. Nous devons aider Alima Coulibaly pour son courage et sa volonté d’être indépendante. Elle pouvait faire comme beaucoup de ces jeunes filles qui vivent de la poche des hommes.

Bonne chance à toi Alima. Oui le travail est un trésor.

https://www.facebook.com/douba.demb...

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de