Version imprimable de cet article Version imprimable | |

SAMBE-SAMBE AU MINISTERE DES SPORTS : Regard rétrospectif et pardon mutuel au menu

mercredi 6 septembre 2017

Dans la pure tradition de respect des règles et des autres que véhicule le sport, le cabinet élargi du département a procédé ce lundi à la traditionnelle présentation de vœux au Ministre Housseïni Amion Guindo. Au-delà des excuses mutuelles, l’occasion a été mise à profit par le premier responsable du département pour jeter un regard rétrospectif sur le bilan sportif des 4 ans du président IBK.

Pour paraphraser notre confrère Kassim Traoré de radio Kledu, le sport est l’une des grandes satisfactions des 4 ans du président IBK. Cet acquis qui est à mettre au crédit d’une équipe déterminée au service de l’Etat sous les orientations du Ministre et la politique tracée par le chef de l’Etat, n’est pas une fin en soi.

Pour camper le décor, le secrétaire général du Département, Seydou Dawa a souhaité au nom du cabinet élargi les vœux les meilleurs au Ministre ainsi qu’à toute sa famille.

Dans sa réponse, le ministre n’a pas manqué de remercier les uns et les autres pour le sacrifice consentie afin d’honorer la confiance du chef de l’Etat. Au-delà des acquis inestimables, le Ministre a exhorté ses interlocuteurs à redoubler d’ardeur pour le pays.

Les acquis des 4 ans qui renforcent le régime

Guidé par la boussole politique du chef de l’Etat, le Ministre Housseîni Amion Guindo s’est distingué à travers ses orientations par sa volonté, son courage et sa fermeté. Conscient du fait qu’un ministre digne de ce nom ne peut se contenter de gérer l’opinion et d’esquiver les difficultés, Poulo régler les problèmes.

Renforcement des ressources humaines : 450 bourses

Dans le cadre du développement des ressources humaines, le département des Sports dans le cadre de la coopération sportive, notamment avec l’Algérie et le Venezuela, a bénéficié de trois cent (450) bourses reparties sur trois (3) ans, à partir de l’année 2015.

Les 1ères cohortes fortes chacune de 40 boursiers ont déjà fini leur formation et les 2èmes contingents sont à pied d’œuvre.

Les 450 bourses obtenues auprès du Venezuela et de l’Algérie dans le cadre d’une politique de formation de masse est un record absolu de l’indépendance à nos jours. Avec l’opérationnalisation des premiers boursiers, le Mali rentre dans le cercle très fermé des nations disposants de compétences avérées en matière de sports.

LES TROPHEES

Sur ce registre, en dehors du plan national, notre pays est une référence dans la sous-région et en Afrique. Avec plus d’une dizaine de trophées engrangés dans la sous-région et dans le contient, IBK fait partie des Chefs de l’Etat les plus gâtés d’Afrique. La bonne étoile du président de la République savamment entretenue par le Ministre Housseini Amion Guindo n’épargne aucune discipline depuis 4 ans. Du basketball en passant par le foot, le cyclisme, handisport, le sport équestre, l’athlétisme, les arts martiaux, la moisson a été à la dimension de la volonté politique et du sacrifice consenti.

LA MEDECINE SPORTIVE

Le Gouvernement, à travers le Département des Sports a entrepris la construction du Centre de Médecine du Sport. L’opérationnalisation de ce centre permettra de suivre la santé des sportifs de haut niveau et par conséquent d’améliorer leurs performances sportives.

La médecine du sport étudie la physiologie et la biologie du sport : métabolisme : énergétique, adaptation du corps à l’effort, entraînement et surentraînement, fatigue et récupération, biométrie, dopage, nutrition…

Elle étudie également les spécificités de la pratique sportive selon l’âge et l’état de santé du patient sportif, selon le sport pratiqué, selon le niveau de pratique, l’amateurisme ou la compétition, le matériel utilisé et l’environnement. Cette étude approfondie des aptitudes physiques du corps humain permet ensuite une sélection très fine des profils physiques les plus adaptés à la pratique sportive de compétition, notamment sur le plan cardiaque puisque les meilleurs sportifs d’endurance ont des cœurs à battements très lents.

Elle comprend la prévention des accidents chez le sportif, la prise en charge en urgence des traumatismes dus aux activités sportives, la surveillance et l’évaluation médicale des entraînements chez les sportifs, la prise en charge spécifique des sportifs de haut niveau.

Le médecin du sport doit connaître les particularités de l’examen médical du sportif, les indications et la réalisation des différentes épreuves d’aptitude, les pièges rencontrés lors de la délivrance de certificats. Au Mali à l’instar de tous les pays du monde, sa maitrise totale est gage de résultats et de performances. Conscient de sa nécessité, le Ministre des Sports a décidé d’en faire son combat personnel. En plus du centre de la médecine sportive dont le chantier est en phase terminale, la récente visite du ministre à Cuba a permis de combler le vide de manque de spécialistes dans la gestion du centre en attendant l’opérationnalisation de nos compatriotes dans le domaine.

LA MOTIVATION DES ACTEURS ET LES ACQUIS INSTITUTIONNELS

Au titre des primes allouées aux sportifs de haut niveau et à leur encadrement technique :

Dans le cadre de la valorisation des athlètes et de leur encadrement technique, le Gouvernement a adopté des mesures incitatives qui ont permis de booster le sport de haut niveau. Il s’agit de l’arrêté interministériel n°2015-1423/MS-MEF-SG du 22 mai 2015 fixant les taux des primes allouées aux sportifs de haut niveau et à leur encadrement technique.

Au titre du mérite sportif :

Au Mali, des hommes et des femmes se sont beaucoup investis et s’investissent encore en vue d’assurer la stabilité sociale et le rayonnement de notre sport sur la scène internationale. L’adoption du mérite sportif par le Gouvernement, par décret n°2015-0887/P-RM du 31 décembre 2015 portant création de l’ordre du mérite sportif, a permis de favoriser la visibilité de l’excellence sportive malienne et d’encourager les sportifs à développer les valeurs du sport.

Au titre de la Politique Nationale de Développement du Sport :

Le Gouvernement du Mali a adopté lors du Conseil des Ministres du 08 avril 2015 le document de Politique Nationale de Développement du Sport.

La vision de la Politique Nationale de Développement du Sport est de faire du secteur sport un instrument d’affirmation des aptitudes physiques, de promotion de la santé, d’épanouissement des valeurs humaines, un moyen d’amélioration de la qualité de la vie, de construction de paix et de l’unité nationale.

Au titre de la Loi régissant les activités physiques et sportives :

Le Gouvernement a adopté un projet de Loi régissant les activités physiques et sportives lors du Conseil des Ministres du 27 janvier 2016.

Le seul texte règlementaire existant, le décret n°98-2015/P-RM du 02 juillet 1998 régissant les activités physiques et sportives, ne prend pas en compte certains aspects liés à l’organisation, au financement du secteur et à la répression des infractions.

La pratique sportive, le financement du sport dans un environnement social et économique changeant, la gestion des conflits au sein des fédérations nationales sportives dont le nombre est passé de 21 à 33, la gestion et la maintenance des infrastructures et des équipements sportifs, la prévention et la lutte contre la violence dans les infrastructures sportives, la lutte contre le dopage dans le sport constituent de nos jours des contraintes majeures qu’il faut résoudre par des mesures législatives.

L’adoption de la loi permet d’adopter un cadre juridique indispensable à la bonne organisation et au développement du sport ainsi qu’à l’amélioration des conditions de la pratique sportive au Mali.

LES VŒUX DU MINISTRE

Après ce regard rétrospectif sur le chemin parcouru, le Ministre dans l’humilité qui le caractérise n’a pas manqué de demander pardon à l’ensemble de ses collaborateurs pour les propos et les comportements qui ont pu blesser dans le cadre de l’exercice de la passion du service public. Toujours déterminé comme au premier jour de sa mission, le Ministre Guindo a exhorté ses collaborateurs à redoubler d’efforts afin d’honorer la confiance du Chef de L’Etat.

Cellule de la Communication du Ministère des sports

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !

Travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de l’Agence de Boulkassoumbougou. Lisez le document d’Appel d’offres ouvert !