Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Rentrée culturelle, artisanale et touristique couplée d’avec les Journées de réflexion sur la Biennale artistique et culturelle, du 18 au 20 février 2016.

vendredi 19 février 2016

Bamako, Mali – Sous la présidence de Madame le Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, s’est ouvert ce jeudi 18 février 2016, la Rentrée culturelle, artisanale et touristique sous le thème de la « renaissance culturelle, artisanale et touristique ». La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence de plusieurs ministres du Gouvernement, des partenaires techniques et financiers et de l’ensemble des acteurs opérant dans les secteurs de la culture, de l’artisanat et du tourisme.

La rentrée culturelle, artisanale et touristique est une activité à caractère national au cours de laquelle le département expose, échange et vulgarise les grandes orientations de sa politique, à travers notamment les actions prioritaires à entreprendre dans le secteur public en partenariat avec les acteurs privés et les partenaires techniques et financiers.

La présente édition de la rentrée, étalée sur trois jours, est couplée avec les Journées de Réflexion sur la Biennale Artistique et Culturelle afin d’inscrire l’année 2016 dans la dynamique du renouveau des activités culturelles, artisanales et touristiques et de définir le nouveau cadre d’une meilleure reprise de la Biennale artistique et culturelle du Mali post crise.

Madame le ministre dira que : « le thème de [cette rentrée] qui est « Renaissance culturelle, artisanale et touristique » souligne la nécessité d’une prise de conscience collective et le refus du peuple malien de voir ces secteurs mourir parce que vidés de leur essence première. La Renaissance doit s’entendre comme notre lutte à reconquérir notre glorieux et riche passé culturel, artisanale et touristique pour conquérir, à nouveau, le monde. »

La cérémonie d’ouverture a été le lieu marquer l’ambition du ministère en charge de la culture, de l’artisanat et du tourisme, qui veut œuvrer au retour de la Biennale artistique et culturelle, de la rencontre des chasseurs de l’Afrique de l’Ouest, mais aussi à l’organisation du triangle du Balafon et du très attendu marché des arts plastiques.

Dans le domaine de l’artisanat et du tourisme, le ministre déclinera sa vision par cette pensée : « le Mali n’attendra plus de subir l’onde de choc de la crise, le Mali se vendra par son savoir faire au niveau national et international, par son savoir être et par son authenticité nourrie dans une culture multiséculaire. »

Quant au tourisme, pour cette année, il sera porté par les conclusions à venir des concertations nationales sur le tourisme, qui réuniront tous les acteurs (partant des hôteliers, des tours opérateurs aux guides, en passant par les représentants de notre diplomatie).

La Rentrée culturelle, artisanale et touristique s’enrichira de plusieurs débats sur la Biennale à venir et sur la renaissance du Tourisme au Mali.

Cellule de communication du MCAT

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en