Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Rencontres de Bamako 2017 : Artistes photographes et vidéo à vos marques

mercredi 3 mai 2017

Bamako la capitale de la photographie africaine abritera du 2 décembre 2017 au 31 janvier 2018, la 11ème édition des « Rencontres de Bamako », Biennale africaine de la photographie, placée sous le thème « Afrotopia ».

Présentée par ses organisateurs comme une plate forme de découvertes, d’échanges et de visibilité, les Rencontres de Bamako sont la principale manifestation consacrée à la photographie contemporaine et aux nouvelles images en Afrique.

Organisées par le Ministère de la Culture du Mali et l’Institut français, la manifestation s’est toujours voulue comme un temps d’échange avec le public malien et les professionnels du monde entier.

La 11e édition se tiendra du 2 décembre 2017 au 31 janvier 2018, avec des journées professionnelles du 2 au 5 décembre 2017. Comme c’est le cas depuis quelques années, Samuel Sidibé, Directeur du Musée National du Mali, est le Délégué général des Rencontres de Bamako. Mais pour cette édition intitulée « Afrotopia », Marie-Ann Yemsi, consultante culturelle et commissaire d’exposition indépendante, assurera le commissariat.

L’appel à candidatures pour la participation des photographes et artistes vidéo à l’exposition panafricaine de la 11ème édition des Rencontres de Bamako est ouvert jusqu’au 15 juin 2017.

A cet effet, il est porté à la connaissance d’éventuels candidats que « les dossiers des candidats doivent être renseignés, et les documents requis téléchargés, sur la plateforme internet « Rencontres de Bamako 2017 » à partir du 5 mai 2017. L’enregistrement des dossiers se fait sur cette plateforme numérique. Merci de créer un compte, qui vous permet d’accéder à votre page où vous pouvez remplir le formulaire et télécharger vos documents. Si vous rencontrez des difficultés à vous connecter, remplir le dossier en ligne ou télécharger les documents, nous vous remercions d’écrire avant le 10 juin 2017 à Mantchini TRAORE.

CONTACTS
MALI
Samuel SIDIBE
Délégué Général des Rencontres de Bamako
Tél : + 223 20 23 19 09
Mel : musee@afribonemali.net
www.rencontres-bamako.com

FRANCE
Mantchini TRAORE
Institut français - Chargée de projets Afrique et Caraïbes en Création - Département des échanges et coopérations artistiques
Tél :+33153693579
Mel : mantchini.traore@institutfrancais.com
www.institutfrancais.com

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques