Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Remise des prix PADEV 2017 à Casablanca : Housseini Amion Guindo acclamé et réclamé

mercredi 1er novembre 2017

Aidé par la modestie et l’altruisme qui le caractérise, le Ministre des Sports Housseini Amion Guindo a ravi la vedette à ses autres collègues d’Afrique en rapportant le prix de meilleur promoteur africain des sports. Attendu à Casa comme étant l’attraction de l’année, le Ministre Guindo a été empêché pour raison de calendrier. Malgré tout, de mémoire des initiateurs de ce prix, jamais un lauréat n’avait fait autant l’unanimité. Dans les coulisses, M. Koffi président de la Fondation 225 confiait à un de ses proches : « jamais une absence ne m’avait fait autant mal que celui du ministre des sports du Mali, je voulais le rencontrer pour le remercier au nom de la société civile africaine ». En attendant une cérémonie spéciale pour magnifier le travail sans contrepartie d’un homme pour son pays, son trophée de meilleur promoteur africain des sports a été remis au chef de cabinet, Youssouf Singaré, représentant le Ministre des sports à Casa. C’était lors d’une cérémonie riche en couleur à l’hôtel Oum Palace de la ville.

Les personnes qui ont été distinguées à l’occasion de la dixième édition du Prix Africain du Développement (PADEV) ont été choisies à l’issue d’un sondage fait par un cabinet indépendant. Chaque récipiendaire du prix a excellé dans son domaine. « Nous avons un comité de sondage, ils font le tri après une première sélection, après ils nous ressortent les meilleurs des meilleurs que nous magnifions à travers le Prix Africain du Développement (PADEV) », a expliqué M. Koffi Kouadio, le Fondateur de la Fondation 225 lors de son intervention à la cérémonie d’ouverture.

En ce qui concerne le ministre des sports du Mali, comme s’il avait échos des balivernes qu’on rencontre dans certains milieux à Bamako, le président de la fondation 225 a été très clair. Selon lui, rarement un lauréat n’avait autant dépassé ses autres concurrents dans un secteur. Pour enfoncer le clou, M. Koffi a laissé entendre que l’avenir de la jeunesse malienne et africaine passe par des dirigeants de la trempe du Ministre Guindo. Cet honneur fait au Mali à travers notre compatriote Housseini Amion Guindo a été apprécié à sa juste valeur par la délégation malienne comprenant le chef de cabinet Youssouf Singaré, le chargé de Mission Lamine Diallo et le conseiller spécial du président de la fédération malienne des sports équestres qui est resté après le salon du cheval pour être témoin de cette consécration du ministre des sports.

Au total, 20 lauréats appelés les bâtisseurs d’Afrique ont été distingués pour leur service de développement en faveur du continent. Après la remise du prix, le message du ministre invitant ses homologues du continent à mettre l’accent sur le sport de masse n’a pas passé inaperçu.

LE FORUM DE PARTAGE D’EXPERIENCE

Avant la cérémonie de remise des satisfécits aux meilleurs cadres et entreprises d’Afrique, élargis aux non africains investissant sur le continent, un forum d’échanges d’expérience a été organisé dans la salle de conférence de l’hôtel Oum Palace. Il s’agissait pour la fondation 225, organisatrice de l’évènement, a permis ainsi aux lauréats de partager leurs expériences de la gestion de leur secteur d’activité.

L’honneur a été fait au Maroc, le pays hôte, d’ouvrir le bal, et d’expliquer les piliers de la performance des entreprises marocaines, un modèle de réussite sur le continent, faut-il le préciser.

Ainsi tour à tour, les lauréats des 8 pays du continent, des émirats arabes unis et de l’Allemagne ont partagé la clé de leur succès avec les autres participants. Coté malien, le chef de cabinet en lieu et place du Ministre Guindo a largement comblé les attentes des 20 bâtisseurs et de l’assistance marocaine. Les résultats du Mali pendant les années Guindo au département des sports ont émerveillé l’assistance. La motivation, la transparence, la législation, le financement des activités et la réduction du délai de traitement des dossiers sont les clés du succès du ministre des sports selon Youssouf Singaré.

Correspondance particulière depuis Casablanca

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de