• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Recherche de synergie d’actions : Ben KATTRA avec les banquiers et les maires

    vendredi 2 juin 2017 , par Assane Koné

    Jeter les bases d’un futur partenariat dynamique et fécond pour la promotion de l’emploi et de la formation professionnelle, dans le cadre d’une synergie d’actions, telle est la raison qui a poussé le ministre Maouloud Ben KATTRA à prendre successivement langue avec l’Association professionnelle des Banques et Etablissements financiers (APBF) et les Collectivités territoriales à travers la Mairie du District de Bamako, y compris les maires des six (06) communes de la capitale, et l’Association des Municipalités du Mali (AMM). C’était dans la matinée de ce vendredi 02 mai 2017, respectivement à la Banque pour le Commerce et l’Industrie (BCI) et à la Mairie de Bamako.

    Le ministre Maouloud Ben KATTRA était accompagné de certains responsables des structures relevant de son département, notamment : M. Ibrahim Ag NOCK, Directeur général de l’Agence nationale Pour l’Emploi (ANPE), M. Mohamed Albachar TOURE, Directeur général du Fonds d’Appui à la Formation et à l’Apprentissage (FAFPA) et M. Mahamadou FOFANA, Directeur général adjoint de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ).

    Le message était le même avec les différents interlocuteurs : explorer les voies et moyens, dans une approche novatrice et concertée, permettant de faire face l’épineuse équation à double facette : l’emploi et la formation professionnelle.

    L’épine dorsale de cette démarche, à indiqué le ministre Ben KATTRA, demeure le Partenariat Public-Privé (PPP), la création d’emploi n’étant pas et ne devant pas être l’apanage exclusif de l’Etat providence qui n’est plus d’actualité, ni au Mali ni ailleurs.

    Chaque acteur doit jouer sa partition, toute sa partition, dans la longue chaîne pour la création d’emplois et la formation de qualité, a exhorté le ministre Ben KATTRA, après avoir annoncé la disponibilité de ses services techniques à travailler en synergie avec l’Association professionnelle des Banques et Etablissements financiers (APBF) et les Collectivités territoriales à travers la Mairie du District de Bamako et l’Association des Municipalités du Mali (AMM).

    Le porte-parole de l’APBF, M. Sékou Mamadou BARRY, et le Maire du District de Bamako, M. Adama SANGARE, ont tous les deux salué cette initiative du ministre Ben KATTRA, avant de lui exprimer leur soutien et leur accompagnement.

    Ils ont notamment insisté sur le besoin de formation et de qualification des jeunes, sans oublier le financement et le suivi des projets de développement, en mutualisant les moyens et les ressources.

    « Notre ambition est de parvenir à concrétiser ce partenariat franc et direct pour permettre aux jeunes de s’installer à leur propre compte et de créer des PME/PMI, toutes choses qui sont de nature à atteindre, sinon à dépasser des 200 mille emplois promis par SEM Ibrahim Boubacar KEITA à l’horizon 2018 », a laissé entendre le ministre Ben KATTRA.

    L’emploi et la formation étant prioritaires pour toutes les parties, il a été jugé utile de mettre en place une commission conjointe pour formaliser toutes ces approches.

    Une lettre sera envoyée dans ces sens, dans un bref délai, a révélé le ministre Ben KATTRA.

    Source : CCOM/MEFP

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce