• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    REUNION DE DONATEURS A L’OCCASION DU LANCEMENT DE L’ALLIANCE INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE DANS LES CONFLITS ARMES

    lundi 20 mars 2017 , par Assane Koné

    Le lundi 20 mars 2017, Madame le Ministre de la Culture, Madame N’Diaye Ramatoulaye DIALLO a pris part à la réunion des donateurs à l’occasion du lancement de l’Alliance Internationale pour la Protection du Patrimoine dans les conflits armés, tenue au Louvre à Paris.

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Le lundi 20 mars 2017, Madame le Ministre de la Culture, Madame N’Diaye Ramatoulaye DIALLO a pris part à la réunion des donateurs à l’occasion du lancement de l’Alliance Internationale pour la Protection du Patrimoine dans les conflits armés, tenue au Louvre à Paris.

    Inscrite dans la continuité de la conférence internationale sur la protection du patrimoine culturel en péril, organisée à Abu Dhabi, cette réunion marque le début de la mise en œuvre effective et concrète des mesures annoncées en décembre 2016, notamment pour la mise en place du fonds international, dénommé « Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflits » (ALIPH de son acronyme anglais).

    Ce fonds, crée le 3 mars 2017 à Genève, sous la forme d’une fondation publique privée, par la France et les Emirats arabes unis, servira à financer des actions préventives ou d’urgence, de lutter contre le trafic illicite de biens culturels et de participer à la restauration de biens culturels endommagés.

    La réunion a réuni les Etats donateurs, des Etats témoins de destruction du patrimoine à valeur universelle comme le Mali, l’Irak et l’Afghanistan, des mécènes privés et des personnalités qualifiées pour siéger au conseil du fonds.

    Le Ministre de la culture a salué l’opportunité de cette initiative et rappeler que le combat des parties prenantes, au delà de la protection et de la sauvegarde du patrimoine, devrait s’inscrire dans une démarche plus globale de construction de sociétés avides de paix. En notant l’épisode douloureux de la destruction du patrimoine de Tombouctou, le ministre a insisté sur l’expertise louable du Mali dans la réhabilitation et la restauration des biens culturels détruits à la suite du programme de reconstruction réussi : « Nous pensons que le Mali est un modèle dans ce chantier de la réponse positive à la négation faite au patrimoine et à la culture. […]

    D’où, l’intérêt particulier du Mali pour cette Alliance historique qui a pris forme depuis Abu Dhabi et qui je l’espère, ici à Paris, prendra son envol avec une dotation financière à hauteur des ambitions de cette importante initiative. »

    Dans son intervention d’ouverture, le Président de la République française, Monsieur François Hollande, a précisé que ce fonds international, qui a pour ambition de mobiliser 100 millions de dollars d’ici à 2019, se veut un outil pour engager des initiatives concrètes et de constituer un réseau international de refuge pour le patrimoine en péril dans les zones de conflits. La France vient ainsi en appui aux actions de l’UNESCO parce que « nous avons une obligation de protéger notre passé pour définir notre avenir » dira le Président François Hollande.

    La réunion, après les interventions des donateurs et des experts, a mobilisé un peu plus de 75 millions de dollars et recueille des promesses de dons de nombreux pays dont la Chine, la Corée du Sud, et la Fondation Andrew MELLON des Etats Unis d’Amérique.

    Le Mali s’est dit prêt à mettre à la disposition du futur conseil d’administration de l’Alliance son expérience et son expertise.

    En marge de la réunion des donateurs, Madame le Ministre de la Culture, prendra part au lancement de la saison culturelle de la ville de Paris à l’invitation de son homologue française Audrey AZOULAY.

    Cellule Communication

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce