Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Protection des travailleurs : La SONATAM fête ses 4 ans sans accident de travail

vendredi 18 octobre 2019

Le mercredi 16 octobre 2019, la Direction Générale de la Société Nationale des Tabacs et Allumettes du Mali (SONATAM) a fêté ses 4 ans d’activité sans accident qui correspond à 1603 jours sans accident de travail. C’était à l’Hôtel Mandé.

Cette cérémonie d’anniversaire s’est déroulée en présence de M. Bertrand, directeur national de la SONTAM, de Issouf Traoré, directeur général de ladite société, du Colonel Tiécoura Samaké, directeur général adjoint de la Protection Civile, du représentant de la police, de l’ANASER, ainsi que d’autres personnalités.

Issouf Traoré, directeur général de la SONATAM a estimé que c’est une fête des 1603 jours pour toute l’équipe, au nombre de 120 personnes qui fait environ un chiffre d’affaire de 80 milliards de FCFA. Il a indiqué que la SONATAM, l’année dernière a versé environ 60 milliards de FCFA de droit et taxe dans les assiettes de recouvrement fiscales. En ajoutant qu’ils ont 12 agences commerciales sur l’ensemble du territoire national.

« Nous célébrons les 4 ans d’activité sans accident, qui est pour nous un réel plaisir, car nous ne venons pas au travail pour nous blesser, ni pour nous faire du mal. Nous venons au travail pour gagner dignement nos salaires à la fin du mois et retourner auprès de nos familles », a-t-il fait savoir.

Le Directeur général de la SONATAM a expliqué qu’un accident, est la combinaison de beaucoup de choses, aussi c’est des évènements fortuits dans les alentours les plus immédiats. Et, il y a un travail très important qu’ils font sur le comportement de leurs employés, pour diminuer les risques, aussi pour augmenter leur capacité à déceler ce qu’ils appellent les presque accidents. Selon lui, « si un accident se produit, il y a toujours un ensemble d’évènements qui concourent au même moment et au même lieu, qui entrainent l’accident et ce sont ces évènements que nous essayons de réduire le plus possible ».

Parlant de la vision de la SONATAM, il dira que, c’est d’être l’usine de référence en Afrique de l’Ouest par la maîtrise de son métier à travers la maitrise du travail sécurisé, un personnel engagé et qualifié et la satisfaction de la clientèle.

M. Bertrand, directeur national de la SONTAM, a invité tout le personnel de ladite société à plus de vigilance. Car selon lui perdre 5 minutes de la machine vaut mieux que de perdre une partie de son corps.

Pour Nouhoum Diabaté, secrétaire général du syndicat de la SONATAM, aujourd’hui est une véritable fête. Selon lui, faire 1603 jours sans accident mérite d’être fêté. Selon lui leur seul souhait reste que tous les travailleurs atteignent l’âge de la retraite, sain et sauf. Il a rappelé que le port des ceintures est une obligation pour l’ensemble des travailleurs de la SONATAM. 

« Je suis très heureux de participer à 4 ans sans accident de la SONATAM. C’est un évènement très festif, parce que faire 4 ans sans accident de travail veut dire qu’ils ont respecté toutes les mesures de prévention possible afin d’éviter qu’il y ait un accident », a apprécié le Colonel Tiécoura Samaké, directeur général adjoint de la Protection Civile. Il a exhorté les autres usines ou entreprises du Mali, au respect strict des mesures de sécurité édictées dans le cadre de la protection des personnes et de leur bien ainsi que de l’environnement. Il a souhaité que la SONATAM vulgarise cette mesure au sein des autres entreprises au Mali pour qu’on puisse minimiser les accidents.

La cérémonie a pris fin par la remise d’attestation et de cadeaux décernés à certains employés qui ont le plus signalé des presque accidents au cours des travaux, et qui ont été corrigés au fil du temps.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.