| |

Promotion de la culture malienne : Vers une véritable synergie entre les secteurs de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme

lundi 30 novembre 2020

« L’objectif de ces séminaires est d’offrir un cadre de réflexion de haut niveau aux acteurs culturels, aux artisans et aux professionnels du tourisme sur la place et le rôle de leurs secteurs d’activité, de faire l’état des lieux, de diagnostiquer les problèmes et de faire des recommandations pour leur émergence ». C’est par ces propos que Mme Kadiatou Konaré, ministre de la culture, de l’Artisanat et du Tourisme, a levé le voile sur l’objectif des séminaires intitulés « Séminaires Émergence pour une vision concertée des secteurs de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme », que son département va organiser du 30 novembre au 31 décembre 2020.

Le 27 novembre 2020, la salle des banquets du CICB a connu une animation particulière. Tout le gotha des acteurs culturels et des hommes et femmes de la culture du Mali, s’y était donné rendez-vous. Tous voulaient être témoins du lancement de Mme Kadiatou Konaré, nouvelle ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme.

Dans sa volonté d’offrir un cadre de réflexion de haut niveau aux acteurs culturels, aux artisans et aux professionnels du tourisme sur la place et le rôle de leurs secteurs d’activité, de faire l’état des lieux, de diagnostiquer les problèmes et de faire des recommandations pour leur émergence, Mme le Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme a initié une série de séminaires dont le lancement a eu lieu le 27 novembre 2020 au CICB.

Devant des anciens ministres de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, et en présence de certains témoins de l’évolution du secteur de la Culture, de l’Artisan et du Tourisme au Mali, a estimé que cette série de séminaires est d’une importance capitale pour le nouveau département de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme qu’elle a le privilège de diriger.

Mme le ministre a estimé que compte tenu de l’importance de la culture, de notre culture et de toute la créativité qu’elle véhicule dans les différentes déclinaisons de l’artisanat, du secteur touristique, qu’il a été décidé d’organiser ces séminaires thématiques. Avant de rappeler que « l’objectif de ces séminaires est d’offrir un cadre de réflexion de haut niveau aux acteurs culturels, aux artisans et aux professionnels du tourisme sur la place et le rôle de leurs secteurs d’activité, de faire l’état des lieux, de diagnostiquer les problèmes et de faire des recommandations pour leur émergence ».

Mme Kadiatou Konaré a précisé que l’orientation qu’elle donne à notre mission, en droite ligne de la lettre de cadrage de son Excellence Monsieur le Président de la transition et du Premier Ministre, est en effet, de créer toutes les conditions d’une réforme en profondeur de ces trois secteurs du département.

Selon elle, la visée première est d’installer la symbiose parfaite entre la culture, l’artisanat et le tourisme afin qu’il ne s’agisse plus que d’une seule et même entité. « Ensuite, il s’agira pour nous de faire de ce secteur un maillon essentiel dans la réalisation du programme de travail gouvernemental qui entend promouvoir la bonne gouvernance et conduire les réformes nécessaires à l’avènement du nouveau Mali », a-t-elle indiqué.

Pendant un mois, les professionnels, les partenaires techniques et financiers, les institutionnels vont se pencher sur des secteurs comme : Musique, Hôtellerie, Langues nationales, Restauration, Livre, Artisanat, Théâtre, Loisirs, Danse, Patrimoine culturel, Photographie, Cinéma, Mode et design, Voyages et Arts plastiques.

« Il s’agira de débattre librement des réalités de ces différents secteurs, de la nature des efforts et des initiatives antérieurs ou en cours, ainsi que des enjeux et défis à relever dans un contexte marqué par l’insécurité, le chômage des jeunes, la globalisation, la démocratisation des technologies de l’information et de la communication et la pandémie de la Covid-19 », a-t-elle conseillé. Avant d’inviter les animateurs des groupes de travail, à avoir en l’esprit les problématiques qui lui tiennent à cœur. Ce sont : l’urgence de mettre en place un fond d’aide aux artisans et aux acteurs de la culture ainsi qu’aux professionnels du tourisme et un mécanisme d’assistance des couches les plus vulnérables ; la réhabilitation de nos espaces culturels avec de vraies programmations en matière d’animation culturelle et artistique ; la relecture des différents textes qui régissent les entités de la culture, de l’artisanat et du tourisme afin de mettre en place des politiques nationales sectorielles comme dans le domaine du livre et aussi d’asseoir de véritables politiques nationales de la culture, de l’artisanat, du tourisme ; le renouvellement des instances dirigeantes de nos différentes structures tant au niveau artisanal, culturel que touristique ; la promotion du dialogue des cultures à travers des rencontres croisées, des échanges culturels entre notre pays et d’autres ; le rayonnement artistique, culturel et créatif du Mali à l’international ; le déploiement d’outils artistiques, culturels, artisanaux et de circuits touristiques pour placer au cœur de nos activités les enfants et les jeunes.

« Le regroupement des trois départements de la culture, de l’artisanat, et du tourisme est une opportunité historique », a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter que notre tourisme pourrait pleinement s’appuyer sur les fondements culturels de notre pays, socle de nos traditions, de nos us et de nos coutumes et sur notre potentiel créatif pour attirer en lui des milliers de visiteurs en quête de savoir et de connaissance, sensibles au génie créatif des artisans. « Ne ratons pas ce rendez-vous historique », a-t-elle conseillé.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav