Promotion de la culture malienne : Le projet GIZ « Donko ni Maaya » équipe 5 centres culturels de Bamako

samedi 25 janvier 2020

Dans le cadre de son projet Prévention de crise et renforcement de la cohésion sociale à travers le secteur de la culture, le Projet GIZ « Donko ni Maaya » a remis du matériels à 5 centres culturels de Bamako.

Le 23 janvier 2020 a été un jour exceptionnel pour la nouvelle coopération culturelle entre le Mali et l’Allemagne. En effet, il y a un an que le Projet GIZ « Donko ni Maaya » ouvrait ses portes à Bamako. Et, voilà qu’un an après l’on peut déjà saluer cette coopération qui a déjà conduit plusieurs activités avec beaucoup de satisfaction dans la transformation positive du secteur culturel malien. Et, comme le dicton qui voudrait que trop de viande ne gâte pas la sauce, c’est avec beaucoup de plaisir que Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture, a salué le 23 janvier 2020, l’initiative du Projet GIZ « Donko ni Maaya » de remettre du matériel fort utile à 5 centres culturels du District de Bamako, qu’il appuie déjà.

Cette cérémonie a réuni les responsables des Centres culturels bénéficiaires que sont : Blonba, Acte 7, Centre culturel la Gare, Centre Soleil d’Afrique et Centre TUMAST. Elle a aussi enregistré la participation de son Excellence Monsieur l‘Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Mali, du Chef de Bureau de la GIZ au Mali, de Mme la Directrice du Projet GIZ « Donko ni Maaya“.

« La cérémonie qui nous réunit, est d’une importance capitale pour le Département de la Culture et pour les acteurs culturels », a indiqué Mme le ministre de la culture. Avant de rappeler qu’il y a moins d’un an, que le projet « Donko ni Maaya », qui vise à offrir des alternatives aux jeunes face aux positions extrémistes et à leur accorder, en tant « qu’agent de changement », un rôle positif et actif dans la lutte contre l’extrémisme violent, la participation politique via des formes d’expressions culturelles, le renforcement de la cohésion sociale ainsi que la prévention de crises, a été lancé.

Elle a indiqué que ce projet, d’un montant d’un million d’euros, participe également de la promotion des entreprises culturelles pour conforter l’industrie culturelle malienne et accroître sa contribution au développement durable du Mali, conformément à la vision du Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA.

« C’est dans ce cadre que nous remettons des matériels aux centres culturels sélectionnés pour porter les messages », a-t-elle déclaré. Avant de se réjouir du fait que dans l’espace de quelques mois, le rêve soit devenu une réalité. Partant du principe que les peuples ne se nourrissent pas que de pain ; mais aussi de cultures, en son nom propre et au nom du Gouvernement et du peuple malien, Mme le ministre a exprimé la profonde gratitude à la République Fédérale d’Allemagne pour l’exemplarité de cette coopération culturelle, à travers la GIZ et le projet « Donko ni Maaya » qui, à partir du District de Bamako a l’ambition d’avoir un effet de rayonnement sur toute l’étendue du Mali. En ce qui concerne le choix porté sur les 5 Centres, elle dira que cela n’est pas fortuit. « C’est le témoignage de leur mérite », a-t-elle déclaré. Avant de rappeler qu’ils ont œuvré de façon inlassablement, depuis des années dans le domaine de la promotion de la culture malienne, de l’amélioration de la qualité, grâce aux nombreuses activités culturelles et ce malgré la crise qui frappe ce secteur depuis 2012.

« Ces importants matériels contribueront sans nul doute à renforcer vos capacités pour bâtir une entreprise nationale de résistance culturelle au nihilisme et à l’obscurantisme, à créer des emplois et à promouvoir la culture malienne », a-t-elle indiqué. Avant d’engager les centres culturels bénéficiaires à en faire le meilleur usage possible pour un rayonnement de la culture malienne.

Pour sa part, l’Ambassadeur de la République d’Allemagne au Mali a exprimé toute la joie de sont pays à contribuer à la promotion de la riche culture malienne, à travers celle des espaces culturels qui doivent assurer pleinement et dans les meilleures conditions leur rôle d’animateur culturel de la ville de Bamako. « Notre action vise la professionnalisation dans la gestion et l’animation de ces espaces culturels et la promotion des jeunes artistes », a-t-il indiqué.

Après avoir rappelé que cette cérémonie de remise de matériel coïncide avec le premier anniversaire du lancement du Projet GIZ Donko ni Maaya, la Directrice du projet a rappelé le processus qui a abouti à la selection des 5 Centres culturels. Selon elle, c’est en avril 2019 que Donko ni Maaya a lancé un appel à propositions qui visait la sélection des Centres culturels qui devaient bénéficier de son appui, afin qu’ils puissent contribuer, via la production et la diffusion d’initiatives culturelles, à la participation accrue des jeunes au débat sur la gouvernance, le vivre-ensemble et la paix dans la société malienne. « A la suite de cet appel, ce sont 18 dossiers qui ont été reçus et les 5 Centres culturels ont été sélectionnés », a-t-elle indiqué. Avant de rappeler que les matériels dont bénéficient les 5 Centres culturels sont constitués d’équipement de scène, de sonorisation, de lumière, de musique, de captation d’image, de bureautique et de groupes électrogènes. « Cette remise répond à la satisfaction des besoins spécifiques en équipement exprimés par les Centres culturels et dont le manque empêchait la bonne qualité des prestations et services offerts au sein de leurs structures », a-t-elle indiqué.

« L’acquisition de ces équipements va significativement améliorer nos capacités et nos performances », a indiqué Drissa Samaké de Blonba, porte-parole des bénéficiaires. Il a dit merci au Ministère de la Culture, à l’Ambassade de la République Fédérale de l’Allemagne au Mali, à la Directrice de GIZ Mali et à la Directrice du Projet „ Donko ni Maaya“ pour cette belle initiative d’équiper des centres culturels à Bamako. Il a pris l’engagement au nom de tous les bénéficiaires qu’un bon usage sera fait de ces équipements. Mais, avant, il a indiqué qu’en plus de ce matériel que le Projet GIZ Donko ni Maaya a fait des réhabilitation de salle dans certains centres culturels.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav