| |

Promotion de l’entreprenariat au Mali : l’APEJ lance une campagne nationale d’information et de sensibilisation

vendredi 28 mai 2021

Le jeudi 27 mai 2021, l’Institut Africaine de Management(IAM) a abrité la cérémonie de lancement de la campagne nationale d’information et de sensibilisation sur l’entreprenariat jeune en milieu scolaire et universitaire. L’ouverture des sessions a été présidée par le directeur général de l’Agence pour la Promotion des Jeunes (APEJ).

Il s’agit de faire connaitre aux jeunes, l’entreprenariat, de s’approprier des avantages et des caractéristiques, de connaitre le contour et la culture d’entreprise, ses différents types au Mali et la procédure de formalisation. Ensuite, de connaitre les produits de l’APEJ, la procédure d’accès à ces produits, spécifiquement pour le financement des projets des jeunes.

Mamadou Bah, directeur général de l’Agence pour la Promotion de l’emploi des Jeunes (APEJ), a expliqué que ce programme est un ensemble de formation dans le dispositif de l’APEJ qui permet de renforcer les capacités à l’esprit d’entreprise. Pour lui, le maximum de jeunes sensibilisé, certainement pourra nous permettre d’amener bon nombre à vouloir entreprendre. Car, il n’y a pas d’entreprise sans entrepreneur. « Aujourd’hui, l’un des moyens sûrs qui s’impose, c’est l’entreprenariat pour aboutir à des créations d’entreprises », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que l’APEJ, a pour mission principale de concourir à la création d’emploi en milieu urbain et rural, de faciliter l’accès des jeunes (18 à 40 ans) au marché de travail et au crédit.

Mamadou Bah a encouragé les jeunes étudiantes et étudiants à entreprendre, de créer, d’entreprendre et d’être formel, avoir des idées et des ambitions. Selon lui, l’Etat n’a pas le moyen d’embaucher tout le monde.

Yaya Waigalo, représentant du Gouverneur du District, dira qu’à chaque fois qu’on avance, le problème d’emploi devient difficile. Pour lui la seule façon de créer l’emploi c’est l’entreprenariat. Malheureusement notre société n’a pas cultivé cela en nous.

« Il ne faut pas avoir peur, un échec c’est toujours une leçon pour tous. Il faut affronter les réalités, se battre pour réussir », a-t-il conseillé. Il a exhorté les jeunes de faire la restitution auprès de ceux qui n’ont pas eu la chance de participer à cette campagne.

Pour sa part, Dr Tiémoko Traoré, directeur général de l’Institut Africain de Management (IAM), a souligné que cette campagne d’information et de sensibilisation, prend en charge une préoccupation qu’ils ont de façon transversale dans tous les Instituts de formation. Il dira qu’entreprendre, c’est aussi une réponse sociale à une préoccupation. Dans cette dynamique, il a dit qu’ils essayeront d’être en phase avec cette préoccupation, en invitant fréquemment des professionnels en la matière pour qu’ils expliquent non seulement les réussites et les difficultés de l’entreprenariat aux jeunes apprenants.

Par ses mots, il a souligné l’importance de l’APEJ dans l’architecture et dans la promotion de l’emploi des jeunes au Mali. Pour cela, il a rassuré que cette campagne que son Université a abrité le lancement national sera matérialisée par des séances dans son Institut, pour que les étudiants puissent passer facilement le message et embrasser la question d’entreprenariat.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav