Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Promotion de l’artisanat malien : Le 1er salon aura lieu du 18 au 26 novembre 2017

jeudi 2 novembre 2017

Bamako accueillera du 18 au 26 novembre 2017 au parc des expositions de Bamako les artisans venus de quatre coins du monde. Une opportunité pour les artisans de démontrer et de faire découvrir leur savoir-faire. Cette 1ère édition du salon international de l’artisanat du Mali (SIAMA) est organisée par le ministère de l’artisanat et du tourisme, en collaboration avec l’Assemblée permanente des chambres des métiers du Mali. Cette grande rencontre est placée sous le haut patronage du Président de la République, Chef de l’Etat.

« Nous avons toujours souhaité avoir un espace d’expression à l’instar des commerçants qui ont la FEBAK, à l’instar des paysans qui ont un espace d’expression qui est le salon international de l’agriculture (SIAGRI) », a déclaré Mamadou Minkoro Traoré, Président de l’Assemblée permanente des chambres des métiers du Mali. Selon M. Traoré l’objectif principal est de permettre aux artisans d’aller montrer leur savoir-faire, de montrer leurs talents cachés, également de faire écouler les stocks après une longue crise. Egalement, ce salon permettra de mesurer le savoir-faire des artisans maliens, à côté de celui des artisanats internationaux.

Le Président des chambres des métiers du Mali a indiqué que plus de 400 stands sont prévus, en raison de deux places par stand. Il a ajouté que plus 1000 participants sont attendus à ce grand rendez-vous. Les résultats attendus selon lui, c’est d’aboutir à avoir des commandes publiques. « Quand les plus hautes autorités arrivent à découvrir le savoir-faire des artisans maliens, nous souhaitons vivement qu’elles nous confient des commandes publiques », a-t-il dit. Avant d’ajouter que « Cette 1ère édition c’est une phase pilote ».

Il a ensuite fait savoir que c’est le ministre de l’artisanat et du tourisme qui est chargé d’organiser cette première Edition. « Les recettes récoltées lors de cet évènement vont nous servir d’aider le secteur de l’artisanat à accéder aux crédits et de préparer l’édition prochaine », a-t-il indiqué. Il a ajouté qu’au-delà des recettes, cela permettra de faire découvrir les produits locaux.

En ce qui concerne les produits qui seront présentés lors de ce salon, le président Traoré dira que l’artisanat Malien a 8 branches. Il y aura des artisans dans l’agro-alimentaire, dans la restauration, dans l’alimentation, dans la branche mine et dans la catégorie bois.

Mamadou Minkoro Traoré a lancé un vif appel à l’endroit des artisans pour une grande mobilisation afin de montrer leur savoir-faire, brillé par la qualité de leurs produits et la disponibilité des produits de qualité. Il a indiqué qu’il aura des journées portes ouvertes pour les élus. Pour cela, il a souhaité la présence des plus hautes autorités, qui doivent venir encourager, acheter, apprécier les talents des artisans et découvrir les métiers de l’artisanat du Mali. Aussi, il a souhaité la participation massive des artisans internationaux et invité la population à sortir massivement pour les encourager. Selon lui, c’est un terrain d’échéance et une occasion de voir quel est le niveau d’avancement des artisans du Mali par rapport à ceux des autres pays.

Le Président des Chambres des métiers a remercié la Chambre de commerce et le ministère de l’artisanat et du tourisme pour leurs appuis et leur accompagnement sans faille pour la réalisation de ce salon. Avant de faire un appel à l’endroit des autres chambres consulaire de les assister, pour créer cet espace et de le promouvoir.

« C’est une toute première édition et cela constitue un pas très important dans le développement et dans la promotion du secteur d’artisanat. Cela permettra de lutter contre le chômage et la pauvreté », a déclaré M. Traoré.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques