Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

mercredi 11 juillet 2018

« La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale et diligente des dispositions de l’Accord », indique un communiqué de la CMA publié le 9 juillet 2018. Lisez l’intégralité du document !

Communiqué

COORDINATION DES MOUVEMENTS DE L’AZAWAD (CMA)
-----------
COMITE DIRECTEUR
-----------
DECLARATION FINALE DE LA SESSION ORDINAIRE DU COMITE DIRECTEUR DE LA CMA

L’an deux mille dix huit et les 05, 06, 07, 08 juillet ont eu lieu à Kidal les travaux de la session ordinaire du Comité Directeur de la CMA élargi aux Coordinateurs des Bureaux Régionaux, aux Commandants de Zones militaires et les délégués au sein du Comité de Suivi de l’Accord (CSA).

Les points retenus à l’ordre du jour sont :

- La réorganisation et la redynamisation des structures de la CMA,
- L’état de mise en œuvre de l’Accord,
- Les questions sécuritaires et humanitaires dans l’Azawad,
- La question des élections.

A l’issue de ces travaux, la rencontre a noté des insuffisances pour lesquelles elle a fait des recommandations.

Au titre de l’organisation interne de la CMA

La rencontre recommande :

- la relecture de la charte pour l’adapter aux défis du moment ;
- La redynamisation des structures militaires pour répondre aux besoins sécuritaires des populations de l’Azawad.

Au titre de la mise en œuvre de l’Accord

- La CMA salue l’annonce de la mise en place des autorités intérimaires au niveau des cercles et recommande celles des communes en vue de rapprocher les services sociaux de base des populations.

- La CMA exige le respect du principe de trois parties signataires de l’Accord dans les structures dédiées à sa mise en œuvre tout en restant ouverte à la prise en compte de l’inclusivité au niveau local dans la mise en œuvre opérationnelle de l’Accord.

- La CMA regrette le retard alarmant constaté dans la mise en œuvre de l’Accord et recommande vivement la création d’une structure composée des parties signataires et les garants de l’Accord chargée de sa mise en œuvre,

- La CMA réaffirme son attachement au respect des engagements pris avec les autres parties dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord.

Au titre des questions de Défense et de Sécurité :

La CMA appelle au respect des engagements convenus entre les parties dans le cadre du fonctionnement et du commandement du MOC.

Elle déplore la violation de l’Accord par le déploiement des Forces Armées Maliennes (FAMA) - en dehors des mécanismes de l’Accord - sous le couvert du G5S dans l’Azawad.

La CMA invite le Gouvernement du mali et la Communauté Internationale à s’investir
Afin d’accélérer la mise en place de l’Armée reconstituée pour faire face efficacement aux défis sécuritaires.

Au titre des questions humanitaires et des droits de l’homme

La CMA dénonce et condamne avec la dernière rigueur les exactions et exécutions extra judiciaires perpétrées contre les populations civiles dans les régions de Ménaka, Gao, Tombouctou et Mopti sous le regard des Forces internationales au prétexte de la lutte contre le terrorisme.

La CMA condamne également l’extrémisme sous toutes ses formes et appelle à la cessation immédiate des exactions et abus ainsi qu’à l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités et traduire les coupables devant la justice.

La CMA lance un appel pressant aux organisations humanitaires pour prendre des dispositions urgentes afin de venir en aide aux populations vulnérables de l‘Azawad.

Au titre des élections

La CMA appelle le Gouvernement du mali à traduire en actes concrets les engagements convenus entre les parties à l’Accord pour qu’elle participe à la sécurisation des élections.

La CMA informe les populations de l’Azawad de l’intérieur comme de l’extérieur qu’elle n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles.

Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale et diligente des dispositions de l’Accord.

Enfin, la rencontre salue les efforts inlassables de la médiation internationale en faveur d’une mise en œuvre intégrale de l’Accord et l’exhorte à redoubler d’engagement pour parvenir à une paix juste et durable au profit de toutes les populations.

Kidal le 09 juillet 2018
La Rencontre

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en