• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Présidence du Conseil d’administration de l’Institut National de Prévoyance Sociale : Yacouba Katilé remplace Mamadou Sinsin Coulibaly

    mercredi 16 mai 2018 , par Assane Koné

    Yacouba Katilé, secrétaire général de l’union national des travailleurs du Mali (l’UNTM) remplacera désormais Mamadou Sinsin Coulibaly, au post de président du conseil d’administration de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS). L’information a été donnée lors de la 87ème session ordinaire du conseil d’administration de ladite institution.

    Mamadou Sinsin Coulibaly a présidé le vendredi 11 mai 2018 l’ouverture des travaux de la 87ème session ordinaire du conseil d’administration de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) avec comme ordre du jour l’examen et l’adoption du rapport d’activités de l’année 2017. Il avait à ses côtés Yacouba Katilé, secrétaire général de l’Union national des travailleurs du Mali, les membres de la direction de l’INPS et les administrateurs. C’était à la direction générale de l’INPS.

    Mamadou Sinsin Coulibaly, à l’entame de ses propos a rappelé que le programme d’activités de l’année précédente a été élaboré et exécuté autour d’activités majeures émanant du plan stratégique 2014-2023 de l’INPS. Il a ajouté que sa mise en œuvre a permis à l’INPS de connaitre entre autre des avancées majeures en matière de protection sociale. M. Coulibaly a indiqué que sur 36 activités programmées en 2017, 18 ont été entièrement exécutées et que 11 sont partiellement exécutées et 7 non exécutées.

    Les réalisations de l’exercice 2017 selon lui sont entre autres : au plan de la couverture sociale, le nombre de cotisants inscrits aux régimes gérés par l’INPS est passé de 281 755 en 2016 à 310 640 en 2017 connaissant ainsi une hausse de 10%. Le nombre d’adhérents au régime de l’Assurance Volontaire a atteint 4 986 assurés directs. Au compte des structures sanitaires, les consultations médicales ont concerné 107 745 personnes en 2017 contre 150 454 personnes en 2016. Au plan de l’amélioration de la qualité de services rendus aux usagers, la télé-déclaration a été installée chez plus de 1035 employeurs et un partenariat a été noué avec un opérateur de télé phonie mobile pour le payement par transfert monétaire des pensionnées de certaines zones d’insécurité. Sur la maitrise des charges techniques, un programme de contrôle physique des bénéficiaires de pension a permis de suspendre le paiement de plus de 5000 pensions. Dans le domaine de la délégation de gestion de l’assurance maladie obligatoire, les prévisions de soins ont été remboursées dans les délais contractuels.

    Aussi, il faut noter que l’année précédente a été marquée notamment par le recrutement de nouveaux agents pour pallier les insuffisances en nombre d’agents et en compétences des structures, par la tenue de convention franco-malienne de sécurité sociale, ce, après plusieurs années d’attente, par les campagnes d’information et de sensibilisation des usagers, avec un accent particulier sur la promotion de l’assurance volontaire et l’AMO.

    Au plan des finances indique-t-il, l’état de réalisation des objectifs au titre des recettes, sur une dépense sont de 69 815 247 842FCFA contre une prévision de 70 212 516080 FCFA, soit un taux d’exécution de 99%. Il a ajouté que ces dépenses techniques sont en augmentation de 7% comparées à l’exercice 2016.

    Aussi l’on a pu noter que toutes ces actions sont évidemment orientées vers la satisfaction des usagers et l’élargissement de la couverture sociale.

    Bintou COULIBALY

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce