Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Présidence de la Femafoot : Mamoutou Touré dit ‘’Bavieux’’ : « je suis le candidat du monde sportif »

mardi 3 octobre 2017

« Je ne suis pas le candidat du comité sortant, encore moins celui de l’Etat Malien. Je suis le candidat du monde sportif », la déclaration a été faite par le candidat Mamoutou Touré dit « Bavieux », le 2 octobre 2017, lors d’une conférence de presse, animée à la maison de la presse, en prélude à l’élection du président de la fédération malienne de foot Ball (FEMAFOOT) prévue le 8 octobre 2017.

Pour l’occasion, il avait à ses côtés ses colistiers, notamment Boubacar Karamoko Coulibaly, Président du stade malien de Bamako, Kassoum Coulibaly, Président de la Ligue de Foot Ball de Bamako, Fatou Camara, Présidente de la commission Foot féminin de la FEMAFOOT, Sidy Bekaye Magassa, ancien arbitre international, Sekou Diogo Keita, président de Lafia Club de Bamako. Ainsi que les représentants des clubs. L’objectif est d’échanger avec les journalistes sur le lancement de leur campagne et les multiples démarches qu’ils ont eu à faire dans un cadre de convivialité avec un bon esprit sportif.

Le candidat Mamoutou Touré, dans son intervention a rappelé qu’après la validation de leur liste par la commission électorale, « mes camarades et moi, ont été très rapidement appelés à la tache ».

M. Touré a déclaré que le programme qui a été remis lors du lancement officiel de leur campagne trace les grands axes sur lesquelles, « Nous allons bâtir, si nous sommes élus le 8 octobre. C’est notre projet pour le développement du foot Ball Malien ».

« Aujourd’hui, nous somme très heureux d’être avec les journalistes sportifs qui connaissent le monde du football. Avec leur présence à nos côtés nous pouvons dire à suffisance qu’un lendemain meilleur s’annonce avec nous », a-t-il indiqué.

« Nous allons assoir autour du football un environnement sain, nous permettant de sortir définitivement de la crise », a rassuré le Candidat Touré. Il s’est ensuite prêté aux différentes questions posées par les journalistes.

Quelle stratégie pour réunir les acteurs de foot Ball ?

« Je pense que le programme que nous avons proposé, a son socle qui repose sur la réconciliation », a indiqué M. Touré. Selon lui, il n’y a pas d’autres alternatives, si par la grâce de Dieux nous sommes élus le 8 octobre 2017, notre première préoccupation est d’aller vers nos frères de l’autre liste, pour les inviter à nous rejoindre. Il a ajouté qu’aujourd’hui le devoir de mémoire les oblige à dire qu’ils n’ont même pas attendu le dépôt des candidatures pour camper cette réconciliation.

Mamoutou Touré a indiqué qu’ils ont fait 6 rencontres. D’abord entre eux-mêmes et avec le groupe de Sala Baby. Il a fait savoir que les démarches qu’ils ont mémé ensemble a aboutie à une rencontre qui a été élargir à certains de ses colistiers.Au-delà de ce groupe, ils ont rencontré d’autres groupes, tel que celui de Tidiani Nimbélé, président du Djoliba. Il dira que toujours dans le même souci d’aller vers un bureau consensuel, le groupe de M’Pa Sylla a été aussi rencontré, toujours pour sceller cette réconciliation.

L’objectif de ces rencontres selon lui, est aussi d’amener l’ensemble des acteurs à se retrouver et à se concerter.

Y-a-t-il un code électoral pour rendre l’élection crédible et transparente ?

Pour répondre à cette question, le candidat Touré a précisé qu’il existe un code électoral à la fédération établi par feu Kolla Cissé en 2013. Il a ajouté que ce code n’a pas varié. Il dira que c’est sur la base de ce code que l’élection en 2013 a eu lieu et cette année ce sera pareil.

« Si nous sommes unis, visant un seul objectif au bout de 3 ans le Mali peut remporter la Coupe d’Afrique des Nations », a-t-il lancé.

Les conditions sont-t-elles réunies pour aller à une élection libre et transparence ?

Selon le candidat toutes les conditions sont réunies pour aller à une élection apaisée, car le football est un fait universel. « Nous n’allons pas chercher ailleurs, notre seule vocation est de faire le fairplay, le socle du foot Ball », a-t-il ajouté.

Quelles sont les projets d’avenir du candidat ?

Une fois élu, dira le candidat Touré la première tâche sera d’aller à la réconciliation. En vue de réunir la famille du football.

« Sur 6 mois, nous pouvons réussir beaucoup de choses » a rassuré M. Touré. Pour cela il a souhaité l’accompagnement de tout le monde. Il a ajouté que c’est la démarche et l’orientation qu’il veut donner s’il est élu avec ses colistiers.

« Je ne suis pas le candidat du comité sortant, encore moins celui de l’Etat Malien. Je suis le candidat du monde sportif », a-t-il conclu.

Bintou COULIBALY (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !