• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    La MINUSMA condamne fermement l’attaque contre le camp onusien à Kidal

    Tessalit, le 22 mars 2018 – La MINUSMA condamne de la façon la plus ferme l’attaque perpétrée contre le camp de la mission à Kidal. Tôt ce matin, le camp de la MINUSMA a en effet été la cible de tirs indirects aux mortiers. Selon les rapports préliminaires, des

    Nord du Mali : Gatia-MSA annoncent la neutralisation de Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi

    « Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi le numéro trois (3) de l’organisation criminelle sévissant dans la zone, ainsi que six (6) autres bandits ont été́ neutralisés, trois (3) bandits immobilisés en instance d’être remis aux autorités, quatre (4) véhicules

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Politique nationale de la ville : Bamako dotée d’un schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme

    jeudi 24 août 2017 , par Assane Koné

    Face à la problématique de la maitrise de la croissance des villes, en ce qui concerne notamment leur étalement, et au regard des résultats enregistrés dans la mise en œuvre des Projets Urbains du Mali (1979-1986, 1986-1994) et du projet Développement Urbain et Décentralisation (1997-2005), la Politique Sectorielle de Développement Urbain (PSDU), adopté le 25 septembre 1996, a formulé un certain nombre de stratégies pour la maitrise de la croissance des villes. Celle-ci s’articule autour : de l’approfondissement du processus de décentralisation, du développement d’un réseau de villes secondaires, de l’amélioration de la gestion urbaine. Eu égard à ces enjeux insuffisamment traités par le passé, une politique nationale de la ville a été élaborée et adoptée le 26 février 2014 par le gouvernement du Mali, afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de nos populations et d’assurer un développement durable des centres urbains et de leurs hinterlands.

    Le mercredi 23 août 2017, s’est déroulé au ministère de l’habitat de l’urbanisme et des affaires foncières, les travaux de la 2ème session ordinaire du comité technique de suivi de la politique nationale de la ville.

    L’ouverture de cette deuxième session a été présidée par Mama Djénepo, secrétaire général du ministère de l’habitat, en tant que représentant du ministre.

    « La politique nationale de la ville (PONAV), offre un cadre général de développement urbain futur et permet d’exploiter, au mieux, les avantages de l’urbanisation au plan national et au niveau local, notamment des économies urbaines, tout en limitant les éventuelles conséquences néfastes et les externalités négatives », a fait savoir Mama Djénepo.

    Le secrétaire général a cité les objectifs généraux de la PONAV à savoir : améliorer la qualité de vie dans les villes par un meilleur cadre de vie, renforcer les économies locales pour améliorer les capacités d’autofinancement des villes et la lutte contre le sous-emploi et la pauvreté, favoriser l’expression des diversités socioculturelles, le renforcement de la citoyenneté locale et l’affermissement des principes, améliorer la gestion des villes.

    Pour atteindre ces objectifs selon lui, un cadre institutionnel de suivi de la politique nationale de la ville a été créé dont ce comité est une pièce maitresse.

    Il a estimé que cette session donne l’opportunité aux acteurs de se pencher sur la problématique du développement urbain dans la ville de Bamako et son hinterland. Selon lui, elle permet de procéder à l’examen préalable de tous les documents techniques pouvant concourir à l’élaboration d’un schéma directeur pour Bamako, d’assurer la mise en cohérence de tous les interventions en matière de développement urbain dans la ville de Bamako et son hinterland, de valider la note conceptuelle relative à la tenue de la concertation régionale sur la politique de la ville dans le district de Bamako et de la région de Koulikoro.

    Le secrétaire général a convié tous les participants à s’impliquer dans l’information des acteurs urbains sur la PONAV en vue de son appropriation et de l’atteinte de ses objectifs.

    Bintou COULIBALY (stagiaire)

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce