• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Paix au Mali : La CEDEAO consternée par la décision de la CMA

    mardi 27 décembre 2016 , par Assane Koné

    « Le Président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a appris avec une grande consternation la décision de la Coordination des Mouvements de l’AZAWAD (CMA) de suspendre sa participation au processus de paix issu de l’Accord entre les différentes parties en 2015 », indique un communiqué de la CEDEAO. Lisez !

    -------------------------- Communiqué de la CEDEAO -------------------------------------

    Le Président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a appris avec une grande consternation la décision de la Coordination des Mouvements de l’AZAWAD (CMA) de suspendre sa participation au processus de paix issu de l’Accord entre les différentes parties en 2015.

    Le Président de la Commission de la CEDEAO invite toutes les parties à l’Accord, à s’abstenir d’entraver la mise en œuvre de l’Accord, à faire preuve de bonne foi et à reprendre leur participation au comité de suivi de l’Accord de paix, qui constitue la seule voie de sortie de crise au Mali.

    Le Président de la Commission de la CEDEAO lance un appel pressant à toutes les parties prenantes afin que l’Accord soit exécuté dans toute sa plénitude pour préserver la paix au Mali et dans notre région.

    Abuja, le 23 décembre2016
    Le Président de la Commission

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce