| |

POUR UN MALI PLUS JUSTE ET PROSPERE : Un nouveau cadre de regroupement des initiatives en gestation

mardi 3 novembre 2020

« Réunir des citoyens maliens dans un cadre de réflexion qui se donne le droit de se prononcer sur toutes les grandes problématiques qui touchent la vie de la nation malienne ». Tel est l’objectif d’une nouvelle plateforme en gestation au Mali.

Le 31 octobre 2020, une centaine de citoyens maliens, femmes et hommes, se sont donnés rendez-vous à l’hôtel de l’Amitié. Objectif : créer un cadre multidimensionnel de concertation, d’analyse et de proposition de solutions aux grandes problématiques de la national malienne.

L’initiative portée par Yagaré Baba Diakité et un certain nombre de cadres maliens, part du constat que depuis quelques années, le Mali fait face à divers problèmes, malgré le fait que le pays regorge de femmes et d’hommes de grandes valeurs. Les initiateurs du cadre de réflexion sont convaincus que « le cas du Mali est simplement dû au fait que ses ressources humaines sont dispersées entre de multiples entités (politiques, organisations de la société civile…), qui n’arrivent pas à travailler en synergie pour l’intérêt supérieur du pays ».

Et, partant du principe qu’il est hors de question pour un individu ou un regroupement de prendre à bras le corps la résolution des problèmes du Mali, il leur a paru « nécessaire de trouver une stratégie pour amener les maliens à travailler main dans la main, au-delà de leur obédience politique ou religieuse ».

« Par la création d’un cadre multidimensionnel de concertation, d’analyse et de proposition de solutions aux grandes problématiques de la nation malienne », a indiqué Yagaré Baba Diakité. Avant d’ajouter que ce cadre veut donner les moyens de réflexions à des citoyens maliens pour élever notre pays au niveau économico-social décent pour chacun de nos concitoyens et ne plus imposer ces désastres récurrents. Il a ajouté que le projet vise à regrouper des patriotes de tous bords, venant des secteurs publics et privés, des villes et des campagnes, vivant sur le territoire national ou à l’étranger, qui pensent qu’il est temps de constituer une alternative crédible aux modes habituels de gestion des affaires publiques.

« Servir le Mali et ne pas se servir du Mali », est le slogan de cette nouvelle structure en gestation.

Fortement inspirée de la Plateforme Avenir Senegal Bii Ñu Bëgg, cette première rencontre des initiateurs du cadre multidimensionnel de concertation, d’analyse et de proposition de solutions aux grandes problématiques de la national malienne, a bénéficié d’une communication par vidéo conférence de Dr Cheick Tidiane Dièye, coordinateur de la Plateforme Avenir Senegal Bii nu bëgg. Il est intervenu pour présenter le modèle. Il s’est étendu sur l’expérience de l’organisation au Sénégal et des grands succès qu’elle a pu engranger dans son combat pour un Sénégal plus juste.

La décision a été prise de mettre en place une structure du genre au Mali, sûrement en prenant en compte les spécificités maliennes.

MTK
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav