Version imprimable de cet article Version imprimable | |

PELERINAGE A LA MECQUE 2020 : Réservé aux personnes de moins de 65 ans et se trouvant à l’intérieur du Royaume

mercredi 1er juillet 2020

Le pèlerinage 2020 se tiendra en juillet, mais avec un nombre très limité de pèlerins vivant sur le sol saoudien et dont l’âge ne dépasse pas 65 ans.

Pas plus d’un millier de pèlerins, « se trouvant à l’intérieur du royaume », pourront effectuer le hadj, à la fin de juillet, ont annoncé les autorités saoudiennes.

La pandémie due au nouveau coronavirus touche l’un des plus importants rassemblements religieux au monde. L’Arabie saoudite a annoncé, lundi 22 juin 2020, le maintien, à la fin de juillet, du grand pèlerinage, l’un des cinq piliers de l’islam. Mais le nombre de fidèles sera limité à un millier de personnes, de toutes nationalités, « se trouvant à l’intérieur du royaume saoudien », conformément aux mesures de précaution pour contenir la propagation du Covid-19. « Le nombre n’atteindra pas les 10 000 ou les 100 000 », a précisé la semaine dernière le ministre du hadj et de la Oumra, Mohammed Saleh Benten. Aussi, a-t-il souligné que le pèlerinage sera limité à des fidèles de moins de 65 ans. Autre mesure : Les pèlerins seront testés avant leur arrivée dans la ville sainte et devront subir une quarantaine domestique après la fin du rituel, sans précisé les critères de sélection des personnes qui seraient autorisées à effectuer le pèlerinage. Mais, il a déclaré que les autorités saoudiennes allaient travailler étroitement avec les missions diplomatiques à Riyad pour sélectionner ces pèlerins.

En 2019, le grand pèlerinage dans la ville sainte de l’ouest de l’Arabie saoudite avait attiré 2,5 millions de fidèles. Les autorités tablaient sur 2,7 millions de pèlerins pour 2020.

Officiellement, les autorités ont recensé plus 161 000 personnes infectées, dont 1 307 sont mortes.

Selon le ministère chargé de l’organiser, c’est la première fois dans l’histoire moderne du pays que les musulmans étrangers doivent renoncer au pèlerinage annuel.

Mohamed Keita
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav