Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Opération « Suna Kary » : Le Réseau Kya exprime sa solidarité avec plus de 100 artistes et acteurs culturels

lundi 4 juin 2018

Dans le cadre du mois de Ramadan 2018, le Réseau Kya, réseau des organisations culturelles du Mali, a réédité sa traditionnelle opération de solidarité intitulée : « Opération Souna kary ». Le Samedi 2 juin 2018, le Centre Soleil d’Afrique a abrité la cérémonie de remise des enveloppes de 25 000 à 50 000 FCFA, aux artistes et acteurs culturels maliens.

« Dans ce mois saint du ramadan. Comme cela est désormais devenu une tradition depuis quelques année, le Réseau Kya, dans le cadre de son Fonds Maaya, a décidé d’exprimer sa solidarité avec des artistes et des acteurs culturels maliens », a indiqué Attaher Maïga, secrétaire général du Réseau Kya.

Selon lui, dans le cadre de cette opération, chacune des 24 organisations membres du Réseau Kya, a la possibilité de partager la somme de 125 000 FCFA entre 3 à 5 personnes. De telle sorte que les artistes ou acteurs culturels désignés, reçoivent une somme qui évolue de 25 000 FCFA à 50 000 FCFA.

« Cette initiative a lieu dans le cadre du Fonds maaya », a indiqué Attaher Maïga. Avant d’ajouter que le Fonds Maaya est un Fonds d’aide à la création artistique, de soutien à la structuration des organisations culturelles et de solidarité, mis en place par le Réseau Kya et son partenaire la Fondation Doen.

Pour être précis, Attaher Maïga dira que le Fonds Maaya est d’aider les artistes et acteurs culturels à la création artistique, de soutenir les organisations culturelles à se structurer davantage, d’améliorer leurs conditions de travail en mettant à leur disposition des prêts, des subventions et un fonds de solidarité… Selon lui, le Fonds Maaya a deux volets : un Fonds d’aide à la création qui fait des prêts aux artistes et le volet solidarité.

« Aujourd’hui, nous sommes réunis dans le cadre du volet solidarité du Fonds maaya, à travers notre activité dénommée Opération ‘’Suna kary’’ », a indiqué Attaher Maïga. Avant d’ajouter que toutes associations membres du Réseau Kya ont désigné, soit des artistes, soit des acteurs culturels de leur choix pour bénéficier de l’appui dans le cadre du Ramadan.

En tout cas ce geste de solidarité, que les initiateurs ont présenté comme symbolique, a été apprécié par les nombreux artistes et acteurs culturels qui ont répondu à l’invitation du Réseau Kya.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques