Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Nuit du Comédien : La 2ème édition aura lieu du 29 novembre au 1er décembre 2018

mercredi 21 novembre 2018

Initiée par la célèbre comédienne malienne Maïmouna Hélène Diarra, qui n’est plus à présenter au Mali et à l’internationale, la 2ème édition de la nuit du comédien aura lieu du 29 novembre au 1er décembre 2018. Placée sous le parrainage de Mme Keita Aminata Maïga, Première Dame de la république du Mali et soutenue par Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo, Ministre de la Culture, le thème de la 2ème édition est : « La place du Comédien (ne) dans le processus de la paix au Mali ». En prélude à cet évènement culturel majeur, Mme Maïmouna Héléne Diarra, a animé une conférence de presse le 19 novembre 2018 au Palais de la Culture.

A la faveur de la 2ème édition de la nuit du Comédien, le public malien aura le plaisir de revivre la célèbre pièce de théâtre de Ousmane Sow, intitulé : « Louansés » ou les locataires.

Dans le cadre de la nuit du comédien 2018, cette pièce qui vient de subir une nouvelle mise en scène, sera jouée le 30 novembre 2018, au Pavillon du stade Omnisport Modibo Keita. « Pour cette première soirée, nous allons jouer sur cartes d’invitation. C’est une soirée qui a été concoctée à l’intention des officiels », a indiqué Maïmouna Hélène Diarra.

Mieux, elle dira que cette soirée dédiée aux officiels, sera mis à profit pour décerner des Trophées et des attestations pour saluer le travail des comédiens. Il est prévu, selon elle, de remettre quatre Trophées à des artistes maliens qui se sont fait distinguer par leur talent et leur travail à la valorisation du travail de comédien malien. Les quatre Trophées sont : Le trophée Feu Bala Moussa Keita, Feu Abdoulaye Diarra, Feu Abdoulaye Maïga et Feu le Pr. Gaoussou Diawara.

Mais, le grand public doit se rassurer, la nuit du 1er décembre 2018, sera consacrée à une grande soirée au Palais de la Culture de Bamako. « Cette soirée ouverte au grand public, sera la reprise de la soirée du 30 novembre 2018. Tous ceux qui feront le déplacement, auront le plaisir de voir la pièce de théâtre « louansé » et une prestation de l’artiste King KJ », a indiqué Maïmouna Héléne Diarra.

Et, pour soutenir cette belle initiative, l’accès de la salle sera conditionné à un ticket qui va couter la modique somme de 2000 FCFA.

Mai, il faut dire qu’avant ces deux soirées théâtrales, la journée du jeudi 29 novembre 2018, à partir de 9 heures, Samba Niaré, Dramaturge et romancier, va animer au Palais de la Culture, une conférence débat sur le thème : « La place du (de la) comédien (ne) dans le processus de paix au Mali ».

Il serait pourrait que des comédiens célèbres de la sous-région et bien appréciés par le public malien participent à cette 2ème édition. Mais, l’organisatrice principale n’a pas voulu trop s’aventurer parce que le tout dépend d’une question de mobilisation de ressources. « Nous avons prévu d’inviter des comédiens célèbres de la sous région dans notre budget, mais il faut dire qu’on a pas encore les ressources pour cela. On compte sur des bonnes volontés pour boucler notre budget et assurer une participation de qualité aux comédiens de la sous région qui viendront fêter avec leurs homologues maliens », a-t-elle conclu.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques