Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Nord du Mali : Les États-Unis Condamnent les Violations Récurrentes du Cessez-le-feu au Mali

jeudi 3 août 2017

Les États-Unis condamnent les violations récurrentes du cessez-le-feu qui ont eu lieu au Mali entre les groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger de 2015. Nous exhortons les parties à cesser immédiatement les hostilités et à respecter strictement leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et à respecter les droits de l’homme, en particulier en ce qui concerne les civils et les prisonniers. Nous sommes grandement préoccupés par les rapports faisant état de massacres de civils en guise de représailles et la découverte de tombes anonymes dans les zones de conflit.

Nous nous félicitons des enquêtes menées par la mission de maintien de la paix de l’ONU, la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA). Si les allégations se révèlent avérées, les auteurs doivent être traduits en justice.

Nous applaudissons les efforts visant à rapprocher les parties pour se mettre d’accord sur la cessation des hostilités et nous déplorons l’incapacité des parties dans ce domaine. Nous appelons toutes les parties à redoubler d’efforts pour se conformer au cessez-le-feu et à mettre pleinement en œuvre l’accord de paix d’Alger. Les États-Unis se tiennent aux côtés du peuple malien alors qu’il travaille à la construction d’un pays pacifique, prospère et uni.

Les États-Unis soutiennent également les efforts des États du G5-Sahel (le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Niger) pour créer une force commune et entreprendre d’autres actions dans le but de remédier aux menaces qui déstabilisent le Mali et d’autres parties de la région et qui rendent une paix durable beaucoup plus insaisissable.

Déclaration sur la situation au Mali
Département d’État des États-Unis
Bureau du porte-parole
Washington
Le 31 juillet 2017

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en